Libre et plein de vie / Wild and free

wildandfree4

« … Lâchez les enfants; qu’ils courent dehors quand il pleut, qu’ils enlèvent leurs souliers quand ils trouvent un peu d’eau et, quand l’herbe des prés est humide de rosée, laissez leurs pieds nus la fouler; qu’ils se reposent paisiblement quand un arbre les invite à dormir à leur ombre; ils crient et rient quand le soleil les éveille le matin, comme il éveille toute créature vivante. Mais nous nous demandons anxieux, comment faire dormir l’enfant après l’aurore, et comment lui enseigner à ne pas enlever ses souliers et à ne pas courir dans les prés. C’est quand il est diminué par nous, irrité dans sa prison, qu’il tue les insectes, les petits animaux inoffensifs, et cela semble « naturel ». Nous ne nous apercevons pas que cette petite âme est déjà devenue étrangère à la nature. Tout ce que nous souhaitons pour lui, c’est qu’il s’adapte à la prison sans que cela l’ennuie. »

La découverte de l’enfant, M. Montessori

 

wildandfree3

« Let the children be free; encourage them; let them run outside when it is raining; let them remove their shoes when they find a puddle of water; and, when the grass of the meadows is damp with dew, let them run on it and trample it with their bare feet; let them rest peacefully when a tree invites them to sleep beneath it’s shade; let them shout and laugh when the sun wakes them in the morning as it wakes every living creature that divides its day between waking and sleeping. »

The Discovery of the Child, M. Montessori

wildandfree2

wildandfree5

wildandfree1

DIY Pochette pour cartes de nomenclature – tutoriel / DIY Nomenclature cards pocket tutorial

20160302_213434

Comme promis dans mon dernier article (ici), voilà un tutoriel pour fabriquer simplement des pochettes de rangement pour vos cartes de nomenclature. C’est le système que j’utilise à la maison, mais aussi à l’école (je les plastifie dans ce cas pour plus de résistance). J’en ai fait un bon paquet et j’ai affiné et changer quelques détails au fil du temps. Voici ma dernière version. C’est simple et très pratique.

Pour cela, il vous faut simplement :

  • une grande feuille de papier assez épais (les papiers de scrapbooking sont parfait pour ça)
  • des ciseaux
  • de la colle
  • pour une utilisation intensive, vous pouvez plastifier vos pochettes. Il faut alors une lame pour fendre le film plastique et insérer vos cartes.

 

As promise in my last post (here), here is a tutorial to make a pocket to storage your nomenclature cards (3 part cards). This is the way I make them for home use, but also for my classroom (in this case, I laminate them to make them stronger). I make a lot of them and I modified my method to get this final version. This is simple and efficient.

You will need : 

  • A big piece of thick paper (scrap-booking paper is ideal)
  • scissors
  • glue
  • for a intensive use, I recommend to laminate the pocket. You will then need a blade to open the plastic film and slide your cards in.

DIY nomenclature cards pocket1

Servez-vous de vos cartes pour mesurer la taille du papier dont vous avez besoin. Vos cartes sont en 3 parties : la carte de contrôle, l’image et le label de désignation (photo1).

Découpez votre papier (photo 2) selon les indications suivantes : En hauteur, il vous faut un peu plus d’une fois la hauteur de vos cartes et un rabat (en bas) pour maintenir vos cartes (assurez vous que ce rabat une fois replié ne cache pas complètement vos labels de désignation). Pour la  largeur, il vous faut un peu plus de 2 fois la largeur de vos cartes et un peu plus d’une fois la largeur de vos labels (photo 3). Pliez le rabat, puis pliez chaque faces en commençant par celle qui contiendra les labels (la plus petite).

Use your cards to measure the size of paper you need. Your set of cards have 3 parts : the control cards, the picture and the label (photo 1).

Cut your paper (photo 2) as follow : For height you need a bit more than one time your cards height plus a flap (at the bottom) to maintain the cards. Make sure that this flap, once folded does not go to high and does not hide the label. For the width, you need a bit more than 2 times the cards width and a bit more than the width of the labels (photo 3). Fold the flap then fold the 3 faces, beginning with the one of the labels (the smallest one).

DIY 3 part cards pocket2

Pour fermer les côtés, il suffit d’ajouter un petit volet plié en 2 (photo 4), que vous collerez à l’intérieur de de la face arrière et du rabat (les photos sont mieux qu’un long discours : 5 et 6).

To close the sides, you just have to glue a small piece of paper folded in 2 (photo 4). One side against the back, one side on the flap (photo 5 and 6).

DIY nomenclature cards pocket3

Et voilà ! Glissez vos cartes et fermez. Vous pouvez ajouter une élastique pour maintenir le tout et écrire le nom de vos cartes.

Si vous souhaitez plastifier votre pochette pour la rendre plus résistante, glissez-la ouverte, rabat plié dans une pochette. Plastifiez. Puis tout doucement, à l’aide d’une lame affûtée, faites une ouverture dans le plastique en suivant le rabat.

NB : Impossible de me souvenir du blog où j’ai téléchagé ces cartes d’instruments de musique dans la peinture et j’aimerais bien citer ici la référence. Si quelqu’un a la réponse, merci de laisser un commentaire et je me ferai un plaisir de préciser la source.

Here you go ! Put your cards inside and close. You can add a rubber band to maintain it and write the title of your cards. If you would like to make your pocket more resistant, you can laminate it. Put your pocket open with folded flap in a pouch and laminate. Then, with a sharp blade, slowly open plastic along the flap.

Enjoy !

Autonomie : aménagements de vacance (suite) / Toddler autonomy : vacations remodeling (following)

Suite au premier article posté ici sur les aménagements réalisés chez mes parents pour Lynne, voici de nouvelles images. Nous avons vraiment de la chance de pouvoir investir la maison de mes parents comme ça ! Et grâce à mon papa bricoleur, c’est encore mieux ici que chez nous à Saint Louis !

L’entrée, avec des petits crochets de plastique tout simples collés sur le radiateur (heureusement qu’on est en été…) pour rendre les affaires accessibles à Lynne : chaussures, veste, chapeau, tablier de toile cirée pour les activités à l’extérieur (voir ici), sac nature pour récolter des petits trésors (il n’a plus les faveurs de Lynne depuis qu’on est arrivé ici) et surtout le petit panier en osier pour aller cueillir les fraises (généralement, le panier revient étrangement vide et la bouche étrangement rouge…), les herbes aromatiques et bientôt les framboises, les figues, les oignons, les tomates, les petits pois, les fèves… Il manquerait un petit tabouret pour qu’elle puisse s’assoir pour s’entrainer à mettre ses chaussures… 20150529_073123 Le coin lecture : important, ça pour moi qui ai toujours vécu entourée de livres … quelques livres favoris apportés des USA pour que Lynne ait des repères, de nouveaux achats (notamment de nouveaux Balthazard et son ours Pépin) des livres récupérés de mon enfance ou de mes neuveux, le tout dans la superbe étagère fabriquée par le génialissime papy de Lynne, j’ai nommé, mon papa… Les livres empruntés à la bibliothèque municipale sont conservés à part.

20150603_032618

Le coin activités : deux petits cubes doubles achetés à Conforama, où, comme à la maison, Lynne peut trouver quelques jeux et plateaux d’activités. Il est vrai que l’on passe le plus clair de notre temps dehors et que de toute façon, Lynne est bien plus absorbée par le mouvement que par les activités de motricité fine pour l’instant… table et chaise à sa taille sont dans le jardin, idéal pour la peinture. On a quand même beaucoup de chance que mes parents nous laissent occuper un bon coin du salon ! La cuisine : Je réfléchis encore … outre la tour d’apprentissage/chaise haute faite par mon papa (voir ici), j’ai installé dans un petit coin, une boite de rangement en osier récupérée, où j’ai posé ses couverts, une assiette (en fibre de bambou pour éviter le plastique, pas encore assez téméraire pour la porcelaine), serviette et bavoir et verre en verre (c’est une verrine.. bonne taille pour les petites mains) et gobelet d’apprentissage (j’alterne selon les situations et les risques, j’espère passer cet été progressivement au verre pour les repas et à la gourde pour les sorties). Elle peut prendre ses affaires et les amener elle-même à table quand je lui demande (elle mange à notre table). A côté, sur des crochets en plastique collés au radiateur, son tablier de cuisine et sa petite pelle et balayette (elle aime bien s’en servir, de sa propre initiative, ou sur invitation…). Je garde à part le stock de matériel de cuisine que je suis en train de lui constituer petit à petit… : passoire, bol de mélange, fouet… (punaise, heureusement que je suis venue avec une valise supplémentaire vide !). J’ai encore quelques petites idées en tête, mais on verra plus tard…

20150603_055328

Un petit mot sur le dodo :  Lynne est assez intrépide et très sociable… mais elle, a aussi beaucoup besoin d’être rassurée. Quand j’étais seule avec elle en France, dans les premiers mois, nous avons fait du cododo/cosleeping. Il ne faut pas oublier que ce petit bébé a beaucoup changé de lieux et qu’elle a passé la moitié de sa vie séparée de son papa. J’imagine bien les angoisses qui peuvent l’assaillir. On ne peut absolument pas comparer avec un bébé qui serait resté dans la même maison depuis sa naissance, entouré de sa famille. Aussi, je ne suis pas favorable à la méthode stricte. Si elle a besoin d’êre rassurée par la proximité, je préfère chercher des compromis qui soient acceptés par tous. La solution que j’ai adoptée ici et qui nous convient, c’est de coincer un petit lit de camp entre mon lit et le mur. Elle se sent rassurée, et moi, j’ai toute la place que je veux, sans me retrouver acculée au bord du lit parce qu’elle enfonce sa tête ou ses pieds dans mon dos !

20150530_081942

Voilà. Je crois que Lynne est parée pour les vacances… Dommage que je ne puisse pas emporter aux USA tout ce que mon papa a fabriqué !

Following a previous article, here are some other set up I made for Lynne in my parents’s home for our vacation time. We are lucky to be able to take so much space and thanks to my skillful dad, furniture is even better than in our home in Saint Louis !

The Entrance : simple little plastic hooks stuck on heater (fortunately, we are in summer !) so everything is at Lynne’s reach : shoes, jacket, hat, apron for outdoor activities (see here), nature bag (not her favorite since we arrive in France) and the little basket to pick up strawberries (usually the basket comes back empty and her mouth strangely red…), aromatic herbs, and soon rapsberries, figs, onions, tomatoes, peas, feva… I should add a little stool for her to train to put her shoes on….

Reading corner : important for me as I always lived surrounded by books… some favorite brought from USA, some new ones bought here, some from my childhood, some from my nephews… all in the beautiful shelve made by my dad… Books from the public library are kept apart.

Activities corner : 2 small double cubes shelves where Lynne can find some toys and activities trails. But we spent most of our time outside and Lynne is more attracted for now in gross motor skill than fine motor skill. Little table and chair are in the garden (better for painting !). 

Kitchen : I am still thinking… apart from the standing tower/ high chair made by my dad (see here), I set up a little space to storage her catering, linen, plate (bamboo fiber to avoid plastic… not ready for porcelain…), glass of glass (small one, perfect for her hand) and sipping cup (I chose one or the other depending on situation and risk). She can take her own stuff  by herself and bring them at the table (we eat all together at the same table). Beside, her cooking apron and her little dustpan and broom (she loves to use them, by herself or sometimes on request). I keep in another place the cooking tools I am getting her little by little. I still have some ideas but I keep them for later…

About sleep : Lynne is rather brave and social but she needs a lot of comforting… When I lived alone with her in France during her first months we coslept. It was natural. I do not forget she changed countries several times, and she has been separated half of her life from her dad…I can imagine her fear. So I prefer to act kindly and seek for compromises. Here I put a camp bed between the wall and my bed. In this way, she feels close to me and I have more space…

That’s it ! I think Lynne will be fine and comfy during this vacation time… too bad I can’t take to USA everything my father made for her !

En cuisine : glace à la fraise facile / Cooking : easy strawberry frozen popsicles

L’été approche, les beaux jours et le soleil de Provence donnent des envies de frais(e)… Inspirée par les popsicles de sixtineetvictoire, j’ai préparé un petit atelier cuisine pour Lynne. Je lui ai proposé de faire des glaces à la fraise et aux petits suisses.

Je n’ai pas vraiment mesuré les ingrédients, mais ça donne à peu près ça :

  • 1 cup de fraises (il y en a plein le jardin de mes parents et Lynne adore les cueillir et surtout les manger de suite !)
  • jus d’1 demi-citron
  • 2 ou 3 cuillères à soupe de sucre blanc
  • 2 petits suisses

popsicle7

J’encourage Lynne à patouiller en cuisine à côté de moi depuis longtemps. Jusqu’à présent, elle joue avec les épluchures, elle croque tout ce qui passe, elle remue les légumes à laver dans l’eau, elle effeuille les épis de maïs. Ecosser les fèves ou les petits pois, mettre les légumes dans la passoire pour les égoutter n’avait pas encore été très concluants… quant aux versés d’eau ou d’éléments solides, on n’y était pas encore…  hier, elle m’a impressionnée. Elle s’est bien concentrée, a très bien versé. Tout s’est déroulé impécablement. On a passé un très bon moment ensemble.

On avait de la place sur la table de la véranda, et on pouvait salir sans trop de stress. J’avais bien réfléchi à l’avance à ce qu’elle pouvait faire, et ce que j’estimais être encore trop compliqué et que j’ai fait moi. Inutile de la noyer dans trop de gestes. Elle n’a que 17 mois, ça doit rester ludique. J’ai divisé la préparation en plusieurs étapes. Tous les ingrédients étaient déjà prêts dans des bols et les fraises effeuillées.

Pour commencer : mettre son tablier ! (ici mon article à propos de ces tabliers d’autonomie et le lien vers le tuto)

1ère étape : verser les fraises dans la bassine (eau déjà prête), puis les faire passer dans la passoire (j’ai dû un peu aider parfois, parcequ’elle mangait un peu trop de fraises au passage !)

popsicle

2ème étape : mettre les fraises dans un bol pour les mixer avec le jus du citron (c’est moi qui l’ai fait)

3ème étape : verser le sucre et ajouter les petits suisses aux fraises mixées. Bien mélanger avec le fouet (j’ai dû un peu aider car elle a une manière certes très délicate de tenir le fouet par le bout, mais pas encore bien efficace !)

popsicle2

4ème étape : verser le mélange à la louche dans les moules à glace (c’est moi qui l’ai fait, bien qu’elle en avait envie, mais on avait déjà eu beaucoup de déperdition de matière première !!!)

5ème étape :  fermer les couvercles en n’oubliant pas de goûter pour vérifier le travail !

popsicle3

6ème étape : apporter le tout dans le congélateur. Elle a suivi, mais n’a pas été très intéressée par porter les moules. C’est pas facile de comprendre qu’il faut attendre avant de pouvoir manger… heureusement, il y a toujours les ustensiles de cuisine à lécher !

Et voilà… attendre et dégustez … ! Bon appétit !!!

popsicle 6

Summer will come soon, bright days and sun of Provence make you feel like having cool treat… I got inspired by sixtineetvictoire popsicles and I prepared a little cooking activity for Lynne : strawberries and petits suisses ice cream. Do not bother to try to find some petits suisses in USA… I desperately tried… (well, if you do find some, please, let me know !). So I would recommend to use sour cream instead.

I did not really measure ingredients but it was approximately like this : 

  • 1 cup of strawberries (they are plenty in my parent’s garden and Lynne loves to pick them up and to eat them right away !)
  • juice of half of lemon
  • 2 or 3 tablespoons of white sugar
  • 3 tablespoons of sour cream

I always encouraged Lynne to mess around while I am cooking (witch requires a lot of patience…, that is why her father cooks a lot while i give Lynne her bath, otherwise she want to touch everything). Until now, she played with peels, had a bite of everything, played with water while washing veggies, took away corn leaves…Pouring water or solid items was not yet mastered… But yesterday, she impressed me. She did great job and did not mess that much. She stayed concentrate on her tasks and everything went very smoothly… We shared a very good mama and toddler cooking time.

We had a lot of space on the sun-room table and we could mess without stressing out. I had thought in advance about what she was able to do and what I should do. No need to multiply tasks fro her, she is just 17 months old, it had to stay fun. I prepared all ingredients in bowls and removed leaves of the strawberries.

To begin with : put on your apron ! (here is my article about those toddler aprons, sorry, it is in French, but you can find the link to the English tutorial…)

1rst step : pour strawberries in washing bowl (water was already inside), then put them in the strainer (I had to help a little bit, otherwise, she was eating too much strawberries in the process !)

2nd step : pour strawberries in a bowl and mix them with lemon (I did it)

3rd step : pour sugar and add sour cream to mixed strawberries. Stir well (I had to help because she has a very delicate way to use whisk, holding it by the end, though not very efficient !)

4th step : pour with spoon in ice bowl (?) (I did it too, because we already had to much loss !!!)

5th step : close lids and don’t forget to taste to check the work !

6th step : bring everything to freezer. Not easy to understand you have to wait before eating… but fortunately you can always lick the kitchen tools !

Et voilà … wait and enjoy ! Bon appetit !!!!

sucrier et bâtonnets / sugar bowl and sticks

Petite activité de motricité fine qui permet d’exercer concentration, dextérité, coordination oeil-main et mouvement de vis :

– un sucrier

– des cures-dents étêtés.

Je m’aperçois que Lynne a fait de gros progrès car cette activité n’aurait pas marché il y a deux semaines. Ses gestes s’affinent. Elle a mis tous les bâtonnés dans les petits trous assez aiséments. Cela n’a pas duré très longtemps, mais elle a beaucoup aimé et elle était très concentrée. Elle a voulu le refaire une seconde fois.

J’ai déposé le plateau, accessible sur ses étagères. Attendons de voir si elle s’y essaie à nouveau …

sucrier

A fine motor skill activity to train concentration, dexterity, eye-hand coordination and twist movement : 

– A sugar bowl

– toothpicks (cut before the points)

Lynne improved a lot lately. This activity would not have been possible 2 weekes ago. Her movements are getting more and more accurate. She could put the sticks quite easily in the holes. It did not last very long, but she seemed to enjoy and was very concentrated. She asked me to do it a second time

I put the trail accessible on her shelve. Let’s see if she gives more tries…

Bébé sensible / Sensitive baby

Notre visite chez le dermatologue nous a enfin donné la réponse quant aux plaques de boutons de Lynne, apparues avant notre départ des Etats-Unis et accrues ici, en France : eczema atopique…

Il s’agit d’inflammations cutanées récidivistes aux facteurs complexes et multiples. Les peaux atopiques combinent :

– une altération de la barrière épidermique qui rend la peau sèche et anormalement sensible à toute aggression

– une sensibilité aux allergènes avec une réaction immunitaire exessive (production de trop d’anticorps).

– une prédisposition génétique (c’est pas mon côté, ça…)

Les déclancheurs sont de 2 types :

– environnementaux : animaux, produits urticants, iritants, allergisants…

– internes : stress, émotions…

L’eczema atopique est la dermatose la plus fréquente chez les enfants. 20 % des moins de 7 ans sont atteints. Autrement dit, Lynne n’est pas la seule et le nombre de personnes touchées est en augmentation dans les pays industrialisés (donc propablement lié au mode de vie). Il apparaît que les manifestations se calment en grandissant…

Le traitement : hydratation journalière de la peau, et lors des crises, cortisone en application locale, antihistaminique, et une bonne dose de patience et de compassion…Même si on essaie au maximum de réduire les facteurs de risque, on ne pourra pas tout maitriser, en particulier ce qui relève de l’émotionel… Je trouve que Lynne est très courageuse, cette crise a commencé il y a plus de trois semaines et le temps est long quand ça démange à s’en arracher la peau…

Our visit to the dermatologist gave us the answer to Lynne’s rash that appeared in USA and increased in France : Atopic eczema.

It is a recurrent inflammation of the skin, with multiple factors : very dry skin sensitive to external aggression, sensibility to allergen with a immune over reaction and genetic predisposition

The triggers are of 2 types : external (irritant, animals, dust…) and internal (stress, emotional…)

Atopic eczema is the main skin disease of the children. 20% of the under 7 years old are suject to it. Lynne is not the only one and the number keeps increasing in rich countries (probably due to life style).

Treatment : a lot of skin moisturizing and during attacks cortison, antihistaminic, and  good amount of patience and compassion… Even if we try to control as much as factors as possible, we won’t be able to preserve her completely, especially with emotional factors. I find Lynne very brave, this rash began more than 3 weeks ago and time seems neverending when your skin scratch so much you want to peel it…