Un ‘tit pas de deux ? / Shall we dance ?

Capture

Lynne adore la musique. Lynne adore danser. Depuis toute petite, elle se dandine à la moindre note de musique. Peu importe la musique… bollywood, salsa, musique africaine, chinoise, classique, Jazz  de la New Orleans… tout est bon. Elle est fascinée par les tutus et les pointes des  4 petits cygnes du Lac des cygnes (la version chinoise des 4 grenouilles a ses faveurs) et de la Sugar Plum Fairy de Casse noisette, autant qu’elle  est médusée devant les claquettes ruisselantes de Gene Kelly dans Singing in the rain.

20160123_152856

Lynne loves music. Lynne loves dancing. Since very young, she shakes her body to the whatever music note she ears. Whatever music… Bollywood, salsa, African music, Chinese music, Classical music, New Orleans jazz… She is fascinated by tutus and pointe shoes of the 4 little swans of the swan lake (she loves the Chinese version with frogs) and of the Sugar Plum Fairy of the Nutcracker, as much as she is mesmerized by the flowing tap shoes of Gene Kelly in Singing in the rain.

12479535_198344660519439_753354705_n(1)

Elle enfile son tutu presque tous les jours et ses ballerines de danse lui servent de chaussons à la maison. Elle passe une grande partie de son temps sur les pointes ou à inventer des chorégraphies endiablées ou alanguies. Même à l’école, les enseignantes nous disent qu’elle n’arrête pas de chanter et de danser.

danse1

Almost every day she puts on her tutu and she uses her pointe shoes as slippers. She spends a huge amount of time on her tiptoes or pointes, inventing wild or slow choreographs. Her teachers at school say she  is always singing and dancing. 

danse5

Depuis quelques mois,suit un cours de danse au YMCA. C’est un cours pour tout-petits qui reste relax et sans pression et nous ne la poussons jamais à y aller, elle a le choix. La prof, Wendy, est vraiment sympa. Il y a une partie ballet et une partie claquettes (oui, on est au pays des claquettes…). En fait, il s’agit surtout de développer la coordination, l’attention, la concentration, la patience, puis dans une moindre mesure la musculature et la souplesse. J’aime voir les progrès réalisés séances après séances grâce à la répétition du schéma du cours. En revanche, j’aime carrément pas le principe de l’autocollant distribué en récompense  à la fin du cours… (contraire à l’apprentissage du « j’apprends par que j’aime ça », « ma récompense est juste mon intérêt et plaisir personnel »). Mais bon, généralement, Lynne ne garde pas son autocollant passé les quelques premières secondes d’exitation.

Je me demande si cette passion se révèlera passagère ou si elle sera un trait de sa personnalité. En attendant, c’est un plaisir de la regarder !

danse2

Lynne has been attending a toddler dance class at the YMCA. No pressure, we never push her to go. She has the choice. Wendy, the teacher is very nice. There is one part ballet and one part tap dancing (yes, we are in the country of tap dancing…). The purpose is at this level to develop coordination, attention, focus, patience, and to a lesser extend muscles and flexibility. I love to see progression from one time to another. However, I do not like the reward sticker at the end of the class. It is against the learning of doing things for what they are, because we like them or because we find an interest in them. Usually, Lynne does not even keep her sticker after the first few seconds of excitement.

I wonder if this passion will end or last as a part of her own personality. But for now, watching her is a real joy !

dnse 3

12976599_1054495184611099_1568520917_n(1)

13297985_1029767363777992_1166016432_n

Libre et plein de vie / Wild and free

wildandfree4

« … Lâchez les enfants; qu’ils courent dehors quand il pleut, qu’ils enlèvent leurs souliers quand ils trouvent un peu d’eau et, quand l’herbe des prés est humide de rosée, laissez leurs pieds nus la fouler; qu’ils se reposent paisiblement quand un arbre les invite à dormir à leur ombre; ils crient et rient quand le soleil les éveille le matin, comme il éveille toute créature vivante. Mais nous nous demandons anxieux, comment faire dormir l’enfant après l’aurore, et comment lui enseigner à ne pas enlever ses souliers et à ne pas courir dans les prés. C’est quand il est diminué par nous, irrité dans sa prison, qu’il tue les insectes, les petits animaux inoffensifs, et cela semble « naturel ». Nous ne nous apercevons pas que cette petite âme est déjà devenue étrangère à la nature. Tout ce que nous souhaitons pour lui, c’est qu’il s’adapte à la prison sans que cela l’ennuie. »

La découverte de l’enfant, M. Montessori

 

wildandfree3

« Let the children be free; encourage them; let them run outside when it is raining; let them remove their shoes when they find a puddle of water; and, when the grass of the meadows is damp with dew, let them run on it and trample it with their bare feet; let them rest peacefully when a tree invites them to sleep beneath it’s shade; let them shout and laugh when the sun wakes them in the morning as it wakes every living creature that divides its day between waking and sleeping. »

The Discovery of the Child, M. Montessori

wildandfree2

wildandfree5

wildandfree1

Premier verger / First orchard

firstorchard

Comme Lynne a assez peu de jeux et/ou acivités à diposition à la fois, je fais beaucoup de rotations.J’ai remis le Premier Verger hier sur son étagère et elle était très contente, en me disant 10 fois merci (comme quoi, les rotations sont utilent et permettent vraiment d’éviter la monotonie…) C’est son tout premier jeu de société. Lynne l’a reçu à Noël, elle avait tout juste deux ans.C’est une version pour les plus petits du Verger. On peut commencer à y jouer à partir de 2 ans. La marque allemande Haba fait de magnifiques jeux pour les enfants, le bois est très présent. Et très souvent, il s’agit de jeux coopératifs : on n’est plus en compétition les uns les autres, mais on doit oeuvrer ensemble ! Les règles sont simples, mais le concept même de règle est tout de même complexe pour un cerveau de 2 ans.

Le jeu est très beau et peut facilement se ranger sur un plateau sur une étagère : des arbres représentés sur des jolis cercles de cartons, portant chacun 4 beaux fruits en bois de couleur, un chemin menant au verger, un corbeauqui aimerait bien manger les fruits, un paniers pour que les joueurs y déposent les fruits et un dé qui détermine quelle couleur de fruit les joueurs vont ramasser ou les avancées du corbeau. Le but, évidamment est que les joueurs rammassent tous les fruits avant que le corbeau n’arrive au verger.

Lynne a d’abord beaucoup aimé jouer avec les différents éléments. Le corbeau a été un gros succès. On y a joué pas mal de fois. Puis, étrangement, le corbeau a commencé à lui faire peur et elle voulait systématiquement le retirer et le cacher. J’ai finalement retiré le jeu des étagère pour ne le ressortir qu’hier. Elle était très contente et le corbeau visiblement ne lui fait plus peur.

Lynne has not much toy/activities available at the same time. I rotate a lot. Yesterday, I put back on her shelf her First Orchard game. She was so happy she said at least 10 times thank you (see how efficient is rotation against boredom !). This is her first board game. She got it for Christmas she was barely 2 years old. It is a version for youngest one (2 years old) of The Orchard game. The German brand Haba offers a lot of beautiful games and toys. Wood is often used and the games are often cooperatives : we do not compete against each other but we need to work together to win together ! Rules are simple but the concept of rule is not easy for a 2 years old brain !

The game is very beautiful and can easily be storage on a tray on a shelf : 4 trees on cardboard, 4 colored wooden fruits per tree, a path that lead to the orchard, a crow who would like to eat the fruits, a basket for the player to collect the fruits and a dice that indicate which color of fruit to pick up or the move of the crow. The purpose is obviously that all player pick up the fruits before the crow arrives to the orchard.

First Lynne liked to play with the different elements. The crow was her favorite. We played quite a few times. Then, weirdly, she began to be scared of the crow and wanted to take it away and hide it. I eventually took away the game for a while until yesterday. She was very happy to see the game again and the crow does not seem to frighten her anymore.

Vie pratique : ranger ses chaussettes / Pratical life : matching socks

Lynne aime bien m’aider à charger et décharger la machine à laver. Elle nettoie le filtre du sèche linge et adore appuyer sur les boutons, forcément… Je m’arrange pour plier et ranger son linge lorsqu’elle est avec moi, pour que cette tâche domestique soit perçue comme une activité normale et amusante. Elle s’est vaguement essayée au pliage, mais elle n’est pas encore prête. En revanche, la mise en paire et le rangement des chaussettes peut se faire très tôt. En plus d’apprendre à prendre soin de ses affaires, cette activité fait intervenir la reconnaissance de critères identiques ou différents (mise en paire) mais aussi la motricité fine.

On a tenté deux techniques. Mais Lynne préfère largement la seconde, qui en plus s’avère être la plus efficace. Regardez plutôt…

Lynne likes to help me to load and unload the washing machine. She clean the filter of the dryer and loves to push buttons (who would not ?)… I usually tries to fold her laundry in her room, while she is with me. I wish she can see this task as another activity of daily life that can be fun. She tried to fold a bit but she is not ready for this yet. Matching socks and gathering them is something that can be done very young. It teaches how to take care of your belonging, while makes the brain works on similarity or difference (matching) and fine motor skill.

We tried 2 techniques. Lynne prefers the second one, which is a most efficient I think. See the pictures….

 

1 /  Je rentre une chaussette dans la chaussette de la même couleur. Bon ok. Bon exercice de motricité fine.

1 / I fill one sock with the other one. Ok, good exercise of fine motor skill.

 

2 / Je glisse mon bras dans la chaussette 1. je mets la chaussette 2 en boule dans ma main,  j’attrape le haut de la chaussette 1 et je retourne en englobant la chaussette 2. J’aime le fait de retourner la chaussette, c’est une manipulation plus complexe pour le cerveau. Et c’est marrant ! Succès garanti. Voilà une petite fille fière d’elle même et très contente !

2 / I slide one arm in sock 1. I put sock 2 in my hand like a ball. The, I grab the top of sock 1 and pull it upside down, so sock 2 is now inside sock 1. I like the fact to turn the sock upside down, this is a complex manipulation for the brain. And it is fun ! That is a hit. Here is a proud and happy little girl !

pairing socks1

pairing socks2

La communauté enfantine Montessori de Lynne / Lynne’s Montessori young child community

Lynne school1photos : courtesy of Lynne’s teacher

Lynne a rejoint cette année, depuis le 20 août, une communauté enfantine Montessori. Elle s’est adaptée bien plus facilement et rapidement que je ne ne l’imaginais. Les 2 premiers jours ont été ok. Mais la semaine qui a suivi a été plus difficile (le matin, et sur le trajet… heureusement, c’est son papa qui l’emmène le matin, et moi qui la récupère le soir) quand Lynne a compris que ça allait être son quotidien. Puis elle est rapidement devenue contente d’aller à l’école. Puis vraiment très très contente. Elle adore y aller. Elle aime sespetits camarades et ses enseignantes (1 enseignante certifiée Montessori et 2 assistantes matin/après-midi). Tous les après-midi, quand je viens la chercher, elle donne de longues accolades à tout le monde en guise d’au revoir. Quand elle n’est pas à l’école, elle parle beacoup de ses amis et de ses maitresses.

 

Lynne enrolled this year in the toddler program of a Montessori Children’s house. She began August 20th, as we were just back from our 3 summer months in France.. She adapted much better than I expected. First 2 days were ok. Then the following week was hard (in the morning, on the way to go – luckuly her dad drives her the morning and I pick her up in the afternoon) as she understood life was going to be this way from now on. Then she became happy and then very happy to go to her school. She loves to go there. She loves her lovely and friendly teachers (the certified Montessori teacher and the 2 assistants morning/afternoon). Every afternoon when I pick her up she gives big hugs to every one to say bye.When she is not in school she talks a lot of her little friends and teachers. 

Lynne school2photos : courtesy of Lynne’s teacher

C’est une petite école à taille humaine. Le programme pour les tout-petits rassemble seulement 8 enfants de 18 mois à 3 ans. Les enfants sont dans une petites maison à part, à côté de l’école, qui a son propre espace d’extérieur entouré par la nature (seule une petite barrière sépare les deux extérieurs). C’est à environ 5 minutes de la maison. J’aime la façon dont les enseignants s’adressent au enfants, de manière respectueuse, bienveillante et humaine. J’aim la façon dont ils apprennent aux enfants des phrases simples pour régler leur propres conflits, gérer leur espaces, pour communiquer respectueusement en utilisant des mots.

 

It is a very small human-size school. The toddler program gathers only 8 children (from 18 months to 3 yeas old) and takes place in a little house (though adjacent to the primary school) with its own playground, surrounded by nature. It is barely more than 5 min drive from home. I like the way teacher talk to the children, respectfully, like human being. I like they way they teach the children some simple sentence to communicate respectfully between them, to protect their own space, to defend themselves. Using words.

Lynne school3photos : courtesy of Lynne’s teacher

Pas de tour rose ou d’escalier marron… ce matériel est réservé aux enfants plus grands (maison des enfants / maternelle). Ici, on insiste sur la vie pratique (préparation des goûters, mettre la table, débarrasser, nettoyer…), le soin de soi et l’indépendance (s’habiller, se chausser seul…). Alors que l’année passe, je vois de plus en plus d’activités spécifiques Montessori (en particulier en ce qui concerne la motricité fine). L’art et la musique sont très développés. Les enfants peuvent accéder quand ils veulent au chevalet de peinture et aux crayons de couleur, aux intruments d musique. Tous kes vendredi, la directrice de l’école leur joue du violon. Ils font aussi du yoga. Les livres sont aussi très importants. Ils sont dehors autant que possible et aux beaux jours, les enfants peuvent travailler dehors.

Voici le déroulement d’une journée :

  • 8h30 : moment de plein air  (pas de cours bétonnée, de la terre, des graviers, du sable, des arbres, des structures pour monter, des chariottes à pousser ou tirer,des balais, des rateaux, une petite cabane…)
  • chansons
  • temps de travail Montessori
  • goûter : les enfants se préparent leur propre snack, rangent et nettoient
  • 11h30 : déjeuner : les enfants aident à mettre la table, débarrassent et nettoient. Les repas sont préparés sur place, l’école a une cuisine.
  • 12h30 : sieste
  • 3h : goûter de l’après midi
  • 3h30 : temps de plein air / début des parents.
  • Je pense que cette routine convient très bien à Lynne qui a tellement bougé depuis sa naissance. Elle semble être très contente de ses journées. Elle aime sa routine et l’acole lui en donne bien plus que moi… Le changement de routine la pertube. Les congés sont toujours durs pour elle, en particulier pour les endormissements le soir.

 

You will not find here any pink tower or brown stairs… this material is used by the primary children. Here, practical life (snack preparing, set the table, cleaning, doll washing..), self care and independence (dressing, washing) are emphasized. As the year goes by, I can see more and more specific Montessori work, especially on fine motor skill activities. Art and music is a also well developed. Children can paint and and draw whenever they want. They sing every day and the Head of the school plays violin every Friday. They also practice some yoga. Books are also very important. They go out as much as possible. 

Here is the daily routine :

  • 8:30 am : outside play (no concrete, just soil, stones, sand, trees, structures to climb, stuff to pull or push, brooms, rack leaves, a cabin…)
  • song time
  • Montessori work time
  • snack time : children prepare and serve themselves their own snack
  • 11:30 am  : lunch : children help to set and then clean tables. Lunch is cooked in the school.
  • 12:30 pm : nap time
  • 3 pm : afternoon snack
  • 3:30 pm : outside play / pick up

I think this very fixed routine is good for Lynne who has been moving so much since she was born. She seems very happy of her days. She likes her routine. She can get pretty upset when we are on break, especially to fall asleep.

PicMonkey Collage

La maitresse de Lynne m’envoie de temps en temps des photos. Mais nous avons eu l’occasion de voir un peu plus du quotidien de Lynne lors de la soirée porte ouverte de sa communauté il y a quelques semaines. C’était malheureusement le début de son otite et on peut voir sur les photos qu’elle n’est pas super joyeuse. Pas vraiment elle-même.

Lynne semble être très à l’aise dans cet environnement Montessori. Sa maîtresse dit qu’elle est toujours joyeuse. Elle choisit son travail de façon très autonome. Elle prend part volontiers aux activités de groupe. Elle arrive le matin toujours enthousiaste de commencer à travailler. Ce n’est pas une chose forcément simple de choisir son travail de mainère autonome… alors j’en suis ravie, vu qu’elle devrait suivre ce chemin pour un bon bout de temps, avec un maman travaillant dans une école Montessori…

 

Lynne’s teacher sends me photos from time to time. But we could see more of her day during the open house few weeks ago. That was the beginning of her ear infection. Poor baby, you can see on the photos that she is not very joyful, not her usual self.

Lynne seems to be very at ease in her Montessori environment. Her teacher says she is always cheerful. She can choose her work very independently  but she also engages happily in all group activities. She is always eager to start working. Well, I am happy to know that because, Montessori is the way she will follow for a long while, with her mama working in a Montessori school !openhouse4

Je me sens vraiment chanceuse d’avoir trouvé un boulot dans une école Montessori (voir ici). Cela permettra à Lynne de facilement recevoir une éducation Montessori pendant toute son enfance. Je n’en reviens pas non plus de notre chance d’avoir trouvé cette place pour Lynne dans cette école (croyez moi, de ce que j’ai pu voir, pas toutes les écoles ne sont aussi bien !). Je pense que c’est la parfaite transition avant de rejoindre mon école : un lieu accueillant, amical et de petite taille. Je suis vraiment reconnaissante que Lynne puisse évoluer dans un tel milieu et je suis heureuse de savoir qu’elle est très contente tous les jours d’y aller.

 

I feel so blessed I could unexpectedly find a job in a Montessori school (see here) that will allow Lynne to easily go through a Montessori education for all her childhood. And I still cannot believe how lucky we got to find this spot in this Montessori school for the year (believe me, from what I saw, not all Montessori school are that nice). I feel it is the perfect transition before joining my school. It is a friendly small size school. I feel so thankful Lynne can be in such environment. I feel happy every day to know she will enjoy her day. 

open house2

Voir aussi l’anniversaire de Lynne dans sa communauté enfantine

Related post : Lynne’s birthday celebration in her childrens’house.

openhouse3

Tourner autour du pot / Potty or not potty

IMG_3679

J’y vais ou j’y vais pas ?

Depuis que Lynne a 13 ou 14 mois, j’ai amenagé un coin « pot » dans la salle de bain du haut et dans les toilettes du bas. Juste pour qu’elle s’habitue à la chose. Un pot (en deux parties pour un nettoyage facile), du papier toilette, un tapis moelleux, un panier de livres, des images au mur. Lynne a fait son premier pipi spontané au pot à 15 mois. Selon Maria Montessori, la période sensible pour l’apprentissage de la propreté se situe entre 12 et 18 mois (ce qui est jugé trop tôt par certains médecins). Je me suis dit, chouette, pile poil dans les cordes et ça va faire des économies de couches, ça (voir ici) ! Que nenni !

Depuis, bien qu’elle ait accès sans restriction au pot (même durant les vacances en France ou en Chine, ou dans sa communauté enfantine), y a des périodes ou ça l’intéresse, puis d’autres où elle ne veut pas en entendre parler. Des pipis, quelques cacas, mais rien de consistant (si je puis m’exprimer ainsi sans mauvais jeux de mots ! ;)). En revanche, elle est très intéréssée lorsque je vais aux toilettes. Elle vient avec moi et veut tout voir. Il ne vaut mieux pas tirer la chasse avant que mademoiselle ait fait son observation et ait dit au revoir… je ne sais pas si vous avez déjà eu quelqu’un qui vous reluque le derrière pendant que vous vous soulagez, mais c’est une drôle d’expérience…

Should I stay or should I go now ?

Since Lynne is 13 or 14 months old, I set up a potty station in the upstairs and downstairs bathrooms. Just for her to get use to that. A potty (in 2 parts, easier to clean), paper toilet, a comfy rug, a basket of books, some pictures on the wall. Lynne spontaneously went potty for the first time when she was 15 months old. Maria Montessori observed the sensitive period for potty learning between 12 an 18 months (which is judged too early by some doctors). I thought, great, right on time, and it is going to save a lot of diapers ! But no !

Since, even if she can freely access to her potties (even when we were in France or in China, or in toddler community), there are periods she is interested to go, and others she does not want to ear about it. Pees, some poops, but nothing very consistent (no joke !;)). Therefore, when I go to toilet, she always come with me and she is super curious about everything. She wants to see everything. I cannot flush before she checked and wave goodbye… I do not know if you already experienced someone staring at your touchy while you do what you have to do, but i is quite unusual…

On dirait, comme pour beaucoup de ses apprentisages, qu’elle sait faire, mais que ça ne l’interesse pas. Je me dis que ça ne doit pas être le bon moment, alors je propose et je la laisse décider… Je ne veut pas la forcer, je veux qu’elle fasse les choses naturellement, de sa propre initiative au moment où elle se sent prête. A ce sujet, vous pouvez lire cet article toilet learning versus toilet training qui explique très bien qu’un apprentissage dirigé par l’adulte et non par l’enfant peut avoir des conséquences ultérieures. Mais je n’arrête pas de me demander si j’ai loupé quelque chose… Est-ce que j’ai raté sa période sensible ? Doit-on attendre que l’enfant aille de lui même au pot ou faut-il commencer l’apprentissage dès qu’il commence à s’y intéresser ? Selon la communauté montessori de Lynne, il faut que j’attende qu’elle y aille d’elle même de manière plus régulière avant d’enlever les couches, sinon, elle risque d’avoir un sentiment d’échec si elle se souille trop souvent sans pouvoir se contrôler suffisamment. Je suis perdue en la matière ! Mais il est vrai que pour que pour que le passage au pot soit un succès, il faut que l’enfant soit pleinement conscient de son corps et soit capable de le controler. Par ailleurs, il faut aussi qu’il soit parfaitement capable de se dévêtir et de se rehabiller seul, ce qui n’était pas le cas il y a quelques mois. J’ai observé quelques étapes dernièrement dans le développement de la conscience de ses fonctions corporelles : d’abbord elle me signalait qu’elle voulait faire pipi ou caca, mais c’était après avoir fait. Puis elle a eu conscience du moment où elle était en train de faire. Maintenant, elle arrive parfois à me dire avant qu’elle ne fasse. Cela dit, elle n’a pas envie de faire sur le pot.

Actuellement, quand elle veut aller au pot, le moment privilégié est juste avant d’entrer le bain, quand elle est déjà toute nue, et que le chauffage tourne à fond. Parfois, elle s’assoit juste sur le pot pour lire ses livres, ou pour que je lui fasse la lecture… Au depart j’avais mis à côté du pot un panier avec des culottes pour éveiller sa curiosité…mais comme elle n’est pas prête pour franchir le pas, je les ai retirées. Mieux vaut attendre qu’elle aille régulierement sur le pot pour lui laisser libre accès aux culottes et éviter les frustrations de toutes parts.

Tout conseil est bienvenu. Affaire à suivre …

It looks like a lot of her learning, she knows how to do but she is not interested. I guess it is not the right moment. So I propose and I let her decide. I do not want to force her, I want her to start when she is ready for it. Here is an article about toilet learning versus toilet training which explain how the training lead by the adult can have consequences compare to a learning lead by the child. But I keep wondering if I missed something… Did I missed the sensitive period when she was 15 months ? Should I have pushing her a bit ? Was I supposed to start to potty teaching her as soon as she showed signs of interest or should I wait for her to be more consistent in her will to go to the potty ? Her Montessori toddler community tell me to wait. Otherwise she might feel like a faillure if she wet herself too often without being ale to control enough her body function.  I feel lost ! To be able to go potty, the child needs to be aware of her body and to be able control it. She also needs to be able to dress and undress herself completely autonomous. I observed lately some new stages in the development of her body functions awareness : first she was telling me she wanted peeing or pooping but it was after, then she was telling me this as she was doing it. Now she sometimes can tell me before she does it. But still, she does not want to do it on potty.

Now, when she decides to go potty is just before bath (I have to propose she rarely does it by herself). She is already naked and the room is warm. Sometimes, she will just sit and read books. At first, I put a basket with underwear, but I took it away. I think it is wiser to wait until she goes more consistently potty.

To be continued. All advise welcome. 

En attendant, voici quelques lectures. Here are some books to help

Pour les parents / For parents :

41XIcE+AmIL._SY344_BO1,204,203,200_

Pour les enfants / For children :

DIY Pochette pour cartes de nomenclature – tutoriel / DIY Nomenclature cards pocket tutorial

20160302_213434

Comme promis dans mon dernier article (ici), voilà un tutoriel pour fabriquer simplement des pochettes de rangement pour vos cartes de nomenclature. C’est le système que j’utilise à la maison, mais aussi à l’école (je les plastifie dans ce cas pour plus de résistance). J’en ai fait un bon paquet et j’ai affiné et changer quelques détails au fil du temps. Voici ma dernière version. C’est simple et très pratique.

Pour cela, il vous faut simplement :

  • une grande feuille de papier assez épais (les papiers de scrapbooking sont parfait pour ça)
  • des ciseaux
  • de la colle
  • pour une utilisation intensive, vous pouvez plastifier vos pochettes. Il faut alors une lame pour fendre le film plastique et insérer vos cartes.

 

As promise in my last post (here), here is a tutorial to make a pocket to storage your nomenclature cards (3 part cards). This is the way I make them for home use, but also for my classroom (in this case, I laminate them to make them stronger). I make a lot of them and I modified my method to get this final version. This is simple and efficient.

You will need : 

  • A big piece of thick paper (scrap-booking paper is ideal)
  • scissors
  • glue
  • for a intensive use, I recommend to laminate the pocket. You will then need a blade to open the plastic film and slide your cards in.

DIY nomenclature cards pocket1

Servez-vous de vos cartes pour mesurer la taille du papier dont vous avez besoin. Vos cartes sont en 3 parties : la carte de contrôle, l’image et le label de désignation (photo1).

Découpez votre papier (photo 2) selon les indications suivantes : En hauteur, il vous faut un peu plus d’une fois la hauteur de vos cartes et un rabat (en bas) pour maintenir vos cartes (assurez vous que ce rabat une fois replié ne cache pas complètement vos labels de désignation). Pour la  largeur, il vous faut un peu plus de 2 fois la largeur de vos cartes et un peu plus d’une fois la largeur de vos labels (photo 3). Pliez le rabat, puis pliez chaque faces en commençant par celle qui contiendra les labels (la plus petite).

Use your cards to measure the size of paper you need. Your set of cards have 3 parts : the control cards, the picture and the label (photo 1).

Cut your paper (photo 2) as follow : For height you need a bit more than one time your cards height plus a flap (at the bottom) to maintain the cards. Make sure that this flap, once folded does not go to high and does not hide the label. For the width, you need a bit more than 2 times the cards width and a bit more than the width of the labels (photo 3). Fold the flap then fold the 3 faces, beginning with the one of the labels (the smallest one).

DIY 3 part cards pocket2

Pour fermer les côtés, il suffit d’ajouter un petit volet plié en 2 (photo 4), que vous collerez à l’intérieur de de la face arrière et du rabat (les photos sont mieux qu’un long discours : 5 et 6).

To close the sides, you just have to glue a small piece of paper folded in 2 (photo 4). One side against the back, one side on the flap (photo 5 and 6).

DIY nomenclature cards pocket3

Et voilà ! Glissez vos cartes et fermez. Vous pouvez ajouter une élastique pour maintenir le tout et écrire le nom de vos cartes.

Si vous souhaitez plastifier votre pochette pour la rendre plus résistante, glissez-la ouverte, rabat plié dans une pochette. Plastifiez. Puis tout doucement, à l’aide d’une lame affûtée, faites une ouverture dans le plastique en suivant le rabat.

NB : Impossible de me souvenir du blog où j’ai téléchagé ces cartes d’instruments de musique dans la peinture et j’aimerais bien citer ici la référence. Si quelqu’un a la réponse, merci de laisser un commentaire et je me ferai un plaisir de préciser la source.

Here you go ! Put your cards inside and close. You can add a rubber band to maintain it and write the title of your cards. If you would like to make your pocket more resistant, you can laminate it. Put your pocket open with folded flap in a pouch and laminate. Then, with a sharp blade, slowly open plastic along the flap.

Enjoy !