Planter un noyau d’avocat / Planting an avocado

advocado7.jpg

Il y a comme un parfum de printemps dans ce magnifique weekend de février. Nous en avons profité avec Lynne pour planter un noyau d’avocat. J’espère que ça va marcher et que Lynne pourra observer le développement de l’avocatier !

There is already a taste of Spring in this beautiful weekend of February. I proposed Lynne to plant an avocado seed. I hope it will work and that Lynne will be able to observe the development of the plant ! 

advocado1

Planter un avocat est facile et demande très peu de matériel. Il suffit d’un pot en verre pour voir les racines se développer, de cure-dents et d’eau. J’avais peu au début de ne pas arriver à piquer les cure-dents, mais le noyau est assez mou en fait. C’était assez dur pour Lynne de faire entrer les cure-dents dans le noyau. Je l’ai laissé essayer pour chacun des trois cure-dents, puis j’ai finalement piquer le début et elle a enfoncé le reste.

Planting an avocado seed is pretty easy and requires very few material. You just need a glass jar to see the roots growing, 3 toothpicks and water. I was afraid not to be able to pick the toothpicks but actually, the seed is quite soft. It was a bit hard for Lynne to push to toothpicks inside. I let her try, then I started to put them and she finished.

advocado2Pour expliquer à Lynne comment allait pousser son avocatier, je me suis servi des figurines du cycle de vie d’une plante de la marque Safari et de L’imagerie de la nature des éditions Fleurus. Elle a mis en ordre du développement de la plante, puis elle a fait correspondre les différents stades aux images du livre. Il va falloir maintenant vérifier le niveau de l’eau quotidiennement et le plus dur, d’attendre que ça pousse…

To explain to Lynne how her avocado tree was going to grow, I used the Cycle of life of a plante of Safari and a French book about nature. She ordered the steps of the development then she matched them to the pictures of the book. She will have now to check the water every day and the hardest part, to wait to see the germination…

advocado6

Maison de poupée / Dollhouse

dh1

 

Quand ma sœur et moi étions petites, mes parents nous ont fabriqué de leur main une grande maison de poupée complètement meublée. Les meubles étaient des copies conformes de nos meubles réels (avec la cuisine orange des années 80 ! ;)) et ma mère avait même découpé du tissu dans un coin de notre canapé (dessous, hein, là où ça se voit pas) pour faire celui de la maison de poupée ! Malheureusement, en grandissant, nous ne réalisions pas la valeur de cette maison et nous l’avons laissé se dégrader. Je le regrette amèrement aujourd’hui…

Je n’ai ni la patience ni le savoir-faire de mes parents, alors la maison que Lynne a reçu pour son anniversaire en décembre n’a pas été faite de mes blanches mains… Je rêvais de cette maison de la marque Plan Toy. J’adore cette marque qui ne fait que des jouets en bois et tissu et dont la production et le mode de fonctionnement sont axés vers l’écologie et le commerce équitable.

Un peu avant l’anniversaire de Lynne, on m’a donné la structure de la maison. Un signe ! Nous avons complété (avec famille et amis) en achetant le soubassement de la maison, les meubles et les personnages (les accessoires seront pour l’année prochaine, car ils sont vraiment petits).

Les jeux d’imagination commencent à faire leur apparition chez Lynne. Elle joue a « family », l’équivalent de papa et maman, avec la variante « princesse » (rhaaa, l’école, on peut pas échapper aux princesses, alors !!!). Ce qui donne un papa princesse… Le magasin de glace a aussi beaucoup de succès. En ce qui concerne la maison de poupée, elle commence un peu a faire parler les poupées, mais elle est plus dans la réorganisation spatiale, dirais-je… En vérité, Lynne a sa manière bien particulière d’organiser les meubles de cette maison, en un gros tas… et moi, j’avoue que je m’amuse bien en les remettant en ordre !

dh2

When my sister and I were young, my parents made a doll house for us. The furniture were the exact replica of our own furniture (even the orange kitchen of the 80′;)). My mum even cut some fabric under the sofa to make a similar little sofa ! As we grew older, we did not realized how precious the house was and we let it get destroyed. I still regret it today…

I am not as patient nor handy as my parents so the house Lynne got for her birthday in December was not made by me… I was dreaming of the beautiful wood doll house of the brand Plan Toy. I love this eco friendly and  fair trade brand for its wood and fabric toys.

A couple of months before Lynne’s birthday, I had the luck to be given the house. A sign ! With family and friends, we bought the basement, the furniture and the dolls (accessories are very small, I will wait next year).

Lynne starts to play imaginative games. « Family » is her favorite, with the version « princess family » (dang! no way to escape princesses, now she is at school !). Ice cream shop is another one. As for the doll house, I sometime hear her make the dolls talking, but she is more into space organizing…  Lynne has her very own way of organizing the furniture by making a huge pile in one room… but to tell the truth, I really have fun to put everything back again….

dh3

dh4

Plantations de printemps / Spring planting

20160316_160327

« Quand les enfants entrent en contact avec la nature, ils révèlent leur force » Maria Montessori

« When children come into contact with nature, they reveal their strength » Maria Montessori

springplanting

springplanting2

springplanting3

Projet nature : … et une jolie fleur apparaît…

plante

Petit projet Nature, le pendant floral à notre cantine pour les oiseaux et écureuils.

Une plante à bulbe (Whitepaper Narcissus), parce que c’est la saison et qu’on peut la garder à l’intérieur. La planter, la regarder pousser un peu tous les jours, découvrir les jolies fleurs sortir et sentir les parfums…

J’ai planté le bulbe et arrosé la plante. Lynne a juste observé. Au printemps, j’installerai des pots dans le jardin où elle pourra participer.

Cantine hivernale

Tous les jours, Lynne nourrit oiseaux et écureuils des environs. Elle s’applique pour tenir bien droit, à deux mains, son petit gobelet rempli de graines. Je la soulève et elle verse le contenu sur la table du jardin. On prévient alors les petits oiseaux et les petits écureuils qu’ils peuvent venir manger. Pas vraiment besoins de les prévenir, en fait… ils ont pris leurs habitudes et guettent fébrilement notre sortie !

écureil

Lynne adore cette activité qui, en pédagogie montessori, entre dans le cadre des soins apportés au vivant et à la sensibilisation à l’environnement. Elle se colle régulièrement à la fenêtre pour observer ses petits amis. Les quelques jours où nous étions en rupture de graines, elle montrait désespérément le pot à l’heure consacrée (après le repas de midi). Pour l’instant, question vocabulaire, on en reste aux termes généraux « oiseaux » et « écureuils », mais il va falloir que je repère quelles variétés d’oiseaux viennent nous rendre visite.

Au départ, je donnais à Lynne un gobelet déjà rempli de graines et elle le portait. Comme ça se passait plutôt bien, je lui ai proposé de prendre des graines directement dans le pot : soulever le couvercle, plonger le gobelet pour le remplir (je l’aidais pour cette étape), puis après avoir versé les graines dehors, remettre le gobelet dans le pot et refermer le couvercle. Etonnamment, ça a bien marché… pendant quelques jours. Puis Elle s’est soudainement prise de passion pour les graines en les mettant à la bouche par poignées entières, en rigolant et en me regardant droit dans les yeux.

Je me suis dit qu’elle avait peut-être besoin de patouiller dedans. J’ai installé une bâche et je lui ai donné les graines à explorer. Mais devant son acharnement persistant à les mettre à la bouche, je me suis dit qu’elle n’était pas encore prête et je suis revenue à lui donner le gobelet déjà plein. Même là, elle essaie encore de chiper des graines si j’ai le malheur de tourner la tête !

(Voir notre cantine d’été ici)

IMG_7566

Le compromis du derrière

M’imaginant maman, je pensais que j’utiliserais des couches lavables. Comme le portage en écharpe ou l’allaitement, ça faisait partie de mes préconçus. La situation étant un peu compliquée (moi en France, papa aux USA et bébé qui ne dort que très très peu), j’ai décidé de ne pas me compliquer encore plus la tâche et de souscrire à la couche jetable. Mais je ne suis pas totalement en paix avec ce choix. Après avoir terminé mon stock d’avance de Pampers et de Carrefour achetés en promos je me suis lancée dans un compromis. D’autant que plus Lynne grandi, moins je trouve Pampers efficace.

Les couches écologiques. Aux USA, j’utilise Seventh génération et en France Tidoo. Je suis contente du résultat. Il y a parfois quelques accidents (la contenance est limitée), mais finalement, ce n’est pas plus mal, cela montre les limites des composants plus naturels que l’on trouve dans ces couches. Bien entendu, cela ne résoud pas le problème des déchets…

couches