Quoi de neuf par ici ? / What’s up here ?

Quelques images de notre été en Provence… / Some picks of our summer in Provence, France…

gardenpractical lifeAvignon - Orangehaving fun

Suivez-nous sur Instagram / Follow us on Instagram

Publicités

Travel with a toddler

20160606_182420

(version française ici)

Since she is 3 months old, I traveled a lot by myself with my daughter between USA, France and China. Lynne already flew thousands and thousands miles and she is at ease with planes. She is a good traveler. To follow up my post on how to travel with a baby (in French, but you can use Google translator), I share here my experience about long distance travel alone with my 2.5 years old toddler…

20160608_135602

Key is organization

A good organization is essential if I want to avoid stress. If you can, ask some friend or family to drive you to airport and to stay with your child while you deal at the counter to check in. I am fond of the moto « A place for everything and everything in its place« . I usually use a small pocket hung around my  neck, easily available, with the most important documents (passports, tickets, phone and wallet) that you have to take out several time during your trip.

I plan to have enough time during transits. If you have to go from one terminal to another with your child and luggage, thinking about pee/potty/diaper stops… you rather avoid to have to run. For me 1.5 hour is really a minimum. If you have a lot of time, you can think of the flight companies lounges (not in all airports). It cost some money but it may worth it as you will feel probably more relax, quiet and there is food and beverage available.

At 2.5 years old, Lynne has now her own seat. So it gives a little bit more space.  I ask aisle seat all the time to be able to move in and out easily during the flight. I also still try to get whenever I can seats in a front row (the one where you can install baby cots). They are closer from the toilets, there is more space and at least you do not disturb your front neighbors (kids love to kick or grab the seat in front of them). But they are not always easy to obtain. Oh, check also that your seats are side by side. Computer separate our seat in our last trip to France… Really ? A 2.5 year old by herself ?… if it happens, just go to counter before boarding and they will find a solution. They even might upgrade you for free… 😉

I do not take any push chair as Lynne never stayed inside (I use mainly baby carriers, see here). But if you take one, the company will let you take it for free. If you want to keep it in cabin, it has to be a small one. In small airplane, the push chair will be taken and put in trunk just before getting in the plane, they will give it back just when you get out. Some compagnies will ask you to check your push chair in but they will provide one in airport during transit (Émirates for exemple). At 2.5 year old, I still take a Tonga (very light sling) to carry Lynne just in case.

 

 Lynne’s trunki suitcase

travel1

If you are just by yourself, you need to keep in cabin with you only the lightest and smallest items you can. You can check in around 50 pounds per person even for your child. I keep with me a bag pack that include an inside pocket for computer and my pocket with documents, hung around my neck (see above). And for Lynne, a small suitcase. I noticed the trunki suitcase a while ago. Trunk is a British company that creates children travel items. Their main product is a very convenient suitcase. You can find numerous posts of other blogger mums on the internet. Here are briefly my own observations. The main idea is the suitcase can also be use and rolling seat to carry your child (up to 110 Ib). 4 wheels, 2 horn grips to hold on, 1 strap that can be used to pull your child or to be pulled by your child. The strap has a name tag and the key of the suitcase attached. Inside, one side has a belt. There is a small pocket (not really useful or convenient I must say, for now). The wheels and the place for the seat make the inside shape a bit weird, but it is ok. It is very light and can be carried on the shoulder by an adult (the strap can be attached to become a handle). It can be taken as a cabin luggage in plane, no problem. You can choose an existing model or make your own. I made our own on a panda theme. I still could not customize the eyes the way I wanted, but Lynne loves it just as it is anyway. This is HER suitcase and she is very proud to pull it during the trip. Very Montessori this suitcase, as it value child’s autonomy and independence.

  • If designers read me, that would be great to add another inside belt on the other side. My tip to avoid things to fall every time I open the suitcase is to use big storage bags (2.5 gallons). I use a lot of Ziploc bags to travel. It is very convenient to organize belongings, to put bottles, food, to be use as bag for busy bags, trash bag, vomit bag and put dirty clothes…
  • Add something to rest the feet of the child. My tip to avoid tired legs while pulling Lynne is a band of resistant cloth I sewed. Very simple and Lynne can put her feet inside the band. See pictures.

travel2

 

The travel potty

Some of you might think it is a bit too much, but I assure you our travel potty is really convenient. We started toilet learning 1.5 months ago and I tried to make toileting easy while we are not home and I found this : potty travel 2 in 1 de Oxo. I take it everywhere (shopping, danse class, travel, restaurant…). It is very convenient, easy to storage, quick to set up. You receive it with a storage bag.

  • You can use it as a potty seat on toilet (in or out the house)
  • You can use it as a potty with disposable bags.

I highly recommend it. It is not extensive and really worth it, especially when you think about how the toilets usually look like in transportations…

I also take a lot of spare cloches in case of spills, pee accidents and wipes to clean up. In any case, it is very important not to go back to diaper once you start potty learning. It is too confusing for the child. Lynne decided to stay diaper  free during the night 2 days before our travel… I was wondering if it was wise to stop now, but I followed her. And we did not have any accident. When the child is ready and decide for herself, that is the right time and things go rather smooth…

potty.jpg

The squirrel method

During the travel, snacking keeps you busy and can reset a situation in case of tantrum. I try to make it as much as possible healthy. Plus, the food served in plane is not always very tasty. If you have ordered a child meal, children will be served first . That leaves you a bit of time to make your child eat before you get your own tray. Otherwise, things can get quite complicate in term of space and movements. Snacks are usually very sugary in planes. So I take with me some fresh fruits or veggies already cut and storage in small bags (you can find some in grocery stores), some dehydrated  fruits, some breakfast cookies, some dry yoghurt snacks. You can ask for milk. Quality won’t be great be that still something. But remember to take your baby bottle if you need it.

When you pass security gates, liquid for children are usually permitted (milk, water, juice). Security agents might ask you to drink a bit to make sure they are safe. Or they might analyze your bottle in a machine. Keep in mind that this process can take few seconds or much longer if the machine find your organic milk weird….

Remember to make your child drink often to avoid dehydration.

 

Daydreaming and busy bags

We are agree, better plan something to keep your toddler busy… but no need to over load her with activities. Quiet times, daydreaming or even getting bored are very good for the brain. Your child will already be over stimulated by the trip in itself, new places, a lot of people, time difference, stress…. no need to push more. I am quite reluctant to use screens for children. So I take some books and I prepare some busy bags. I do not give them if it is not necessary. I mean, as long as Lynne does not ask, I let her free to wander around or be in her own mind. There is so much to see during the trip. And it is important to just « be », not always « do ».

If you leave home some members of your family it is nice to take with you some pictures of them. I printed and laminated some pictures of Lynne’s dad, as we leave for 1.5 month. I gather them with a ring. Do not forget lovy, favorite blanket (convenient as it can get cold in planes).

You can see on Mr printable website many good ideas to print for free (paper dolls, finger puppets, fans…). And here are some ideas of busy bags for my 2.5 year old toddler that I did not use much anyway during our last travel to France :

busybags.jpg1. mini zebra stacker – 2. play rough – 3. Hair curler to play with – 4. paper ans crayons (plan to but sole triangular crayons, so they won’t roll far away) – 5. Stickers (reusable, so you can decorate your seat) – 6. Flash and plat cards (I made a hole and attached them with a ring) – 7. Maching cards (printed and laminated) – 8. paper straws to thread – 9. Animals heads/bodys/legs to match

I keep all the activities in Ziploc  bags. Very convenient. When you child is older and can deal the activities by herself, you can make some lovely bags, like this one here. I also take with me a piece of waterproof tablecloth. Lynne uses it as a floor mat. It helps to create her personal space (and remind her her Montessori way of working). The tablecloth is light, washable and to not take a lot of space.

 

The question of the jet lag : good luck

No way to escape. If the time difference is big, you will be jetlagged and your child will be too. We need time to recover from tiredness of trip and adapt to new schedule. Children usually need between 3 to 5 days to recover. Even if it is hard, we need to keep calm and be patient. Usually I do not let Lynne get up during the night, but I allow her to read some books when she becomes too wide awake. Your child may ask you to eat. When you have been awake for a while and your stomach is on another schedule, you might get really hungry. Eating a banana or a bottle of milk can help her to go back to sleep.

Voilà !  Good luck but most of all have a good trip !

Please, feel free to share your experience and tips or questions.

Voyager avec un bambin

20160606_182420

(English version here)

J’ai beaucoup voyagé seule, en avion avec Lynne entre les Etats-Unis, la France et la Chine depuis qu’elle a 3 mois. Lynne a parcouru de nombreux miles et elle est à l’aise avec l’avion. C’est une bonne voyageuse. Pour faire suite à mon article sur voyager avec un bébé, voici mon expérience des voyages longue distance seule avec ma fille de 2 ans et demi… si ça peut être utile a quelqu’un….

20160608_135602 

S’organiser

L’organisation m’est essentielle pour ne pas stresser, sachant qu’on risque d’avoir les mains bien prises (sacs, enfant…). Une chose à sa place et une place pour chaque chose. Pour les documents importants, je garde une pochette, accessible, au tour du cou avec billets, passports, telephone et porte-feuille.

Prévoyez assez de temps dans les transits, surtout seule. Si vous avez à changer de terminal avec votre/vos enfants, en prévoyant du temps pour les changes, les pauses pipi… mieux vaut ne pas avoir a courir. Pour moi, 1 heure 30 est vraiment un minimum quand je suis seule avec ma fille. Si vous avez une très longue attente, vous pouvez acheter a l’avance des pass pour le club de votre compagnie (pas dans tous les aéroports). Ça a un coût, mais ça peut valoir le coup car on y est souvent plus tranquille, plus a l’aise et il y a de quoi se restaurer en accès libre.

A 2 ans et demi, Lynne a maintentant sa propre place, ce qui offre un peu plus d’aisance. Je demande toujours côté couloir pour bouger tranquille pendant le vol. J’essaie de demander aussi les places du rang de devant (à côté des toilettes, celles où l’on peut installer les berceaux). D’abbord, ça évite de déranger les gens de devant (les enfants s’agrippent toujours aux fauteuils de devant) et puis il y a un plus d’espace. Lynne peut s’y tenir debout et se dégourdir les jambes. Mais ce n’est pas toujours facile de les obtenir.

Je ne prends pas de poussette. Lynne n’a jamais adhéré (c’est un bébé porté, voir ici). mais vous pouvez en prendre une petite et légère en cabine. Ce n’est pas payant. Certaines compagnies les mettront en soute, surtout pour les petits avions et vous pourrez la récupérer à la fin du vol, en sortant de l’appareil. D’autres compagnies, comme Émirates vous demanderont de les mettre en soute mais vous en mettront une à disposition si vous êtes en transit. Lynne commence à être lourde pour le portage. Je ne prends maintenant qu’un Tonga quand je prends l’avion (moins encombrant).

La trunki de Lynne

travel1

Bien entendu, quand on est seule avec un ou des enfants, il faudra garder seulement le plus leger et moins encombrant possible en cabine (en soute on a droit à une vingtaine de kilos par personne, même pour l’enfant, souvent 23kl). J’ai un bon sac à dos de ville East Pack avec une pochette ordi incluse. Et pour Lynne, une petite valise. Voilà un moment que j’avais repéré la valise Trunki, sur internet et dans les aéroports. Trunki est une boite anglaise s’est spécialisée dans les accessoires de voyage enfant et dont le produit phare est une valise très pratique. Vous pouvez lire de nombreuses revues de mamans bloggueuses (ici ou ici, par exemple). Voici rapido et en gros mes propres observations. Le super principe de base, c’est que la valise sert aussi de porteur pour l’enfant (jusqu’à 50 kl): 4 roulettes, 2 poignées pour se tenir et 1 lanière (réglable) pour tirer. Il y a une clef attachée à la lanière et une étiquette cousue directement, aussi sur la lanière. L’intérieur est simple, avec une « ceinture » d’un côté et une longue mini pochette. Bien sûr, la forme du siège  et l’emplacement des roues font que l’intérieur est un peu biscornu, mais que voulez-vous, on ne peut pas tout avoir ! Elle est très légère et peut être tirée à vide sans l’enfant, ou même portée sur épaule). Elle a de bonnes dimensions pour passer sans problème en cabine si vous prenez l’avion. Il y a plusieurs thème décoratif à choisir. Moi, j’ai choisi de créé celle de Lynne sur mesure, pour un look panda noir et blanc (pas vraiment beaucoup plus cher). Je n’arrive pas encore à customiser des yeux, alors pour l’instant, elle est toute simple. Lynne l’aime beaucoup. C’est SA valise ! Elle est très fière de la tirer partout dans l’aéroport. Très Montessori finalement cette valise qui favorise l’autonomie et l’indépendance.

Alors, si les consructeurs me lisent,

  • rajouter une autre ceinture intérieure sur l’autre côté serait génial. Mon astuce pour éviter que tout se déverse quand on ouvre, c’est l’utilisation de grands sachets de congélation avec zip (2.5 gallons. Je sais pas pour la France quel est le max). De toute façon, le sachet de congélation transparent est devenu un de mes indispensables de voyage (documents, poubelle, nourriture et  vomi après !, linge souillé, linge propre, busy bag…). C’est l’astuce pratique qui permet d’organiser mais de voir tout rapidement.
  • rajouter un appui pour les pieds quand l’enfant est assis sur la valise. Mon astuce c’est d’avoir cousu une grande bande de tissu solide pour faire un cercle. Je la mets à cheval sur la valise et Lynne peut glisser ses pieds de chaque côté. C’est plus confortable que de devoir maintenir les pieds en l’air.

travel2

Le pot de voyage

Peut-être, certains me trouveront  un peu too much, mais moi, je l’adore le potty de voyage. En ayant arrêter les couches il y a seulement un mois, j’ai recherché comment faciliter les moments toilettes en toute circonstance, hors de la maison. Et voilà ce que j’ai trouvé de mieux :  oxo travel potty 2 in 1.  Je l’emporte partout depuis 1 mois (au cours de danse, dans la nature, aux courses, au restau…). Super pratique à transporter (compact), facile et rapide à ouvrir. Il est fourni avec un sac de rangment.

  • On s’en sert de réducteur de toilette (aussi chez nous)
  • ou comme pot. On y ajoute un petit sac (Oxo en vend de très pratiques avec du papier absorbant intégré à l’intérieur et plus doux et fluide que des sacs qu’on pourrait récupérer à la caisse des magasins). Dans la nature, je n’y mets pas de sac.. il faut juste faire attention au jet d’urine sur les vêtement et chaussures…

Bref, franchement, je recommande vivement, pour la vie de tous les jours, pendant le voyage en lui même et à destination. C’est pas très cher et c’est vrament utile. Les toilettes de l’avion finissent souvent par être … pas très ragoutantes…

Sur le même thème, bien entendu, pensez à prévoir des changes pour les accidents et de quoi faire une légère toilette (les lingettes ou le liniment peuvent encore servir). En revanche, il n’est pas conseillé de revenir en arrière et remettre des couches pour le voyage. Lynne a décidé d’arrêter complétement les couches la nuit, 2 nuits avant de partir. Je craignais un peu et j’avais prévu beaucoup de changes, mais finalement, nous n’avons pas eu un seul accident !

potty

La technique de l’écureuil

Durant un long voyage, grignoter, ça occupe, ça remet les compteurs à zéro en cas de perte de contrôle. Autant essayer de faire un peu sain. Si vous voyagez en train, vous devrez certainement prévoir à manger. Pour l’avion aussi, même si deux repas sont servis (du moins sur les longs courriers), la nourriture peut être de qualité très variable. Le repas de votre enfant sera en général apporté avant les autres. Ce qui vous permet de le faire manger avant de recevoir votre propre plateau et de ne pas savoir comment tout gérer à la fois, surtout quand vous êtes seule. C’est petit, une place d’avion, très petit ! Les snacks fournis dans les avions entre les repas ne sont généralement pas très diététiques. J’emporte toujours des petits sachets de légumes et fruits sous vide pour le début du voyage, des compotes à boire, des fruits déshydratés, des perles de yahourt et des biscuits de petit-déjeuner.Vous pouvez demander du lait à l’équipage. Il sera froid et pas terrible, mais c’est mieux que rien. En revanche, pensez à prendre un biberon avec vous, si nécessaire.

Lors du passage de la sécurité, on tolère généralement  les liquides pour les enfants (eau, jus, lait). Parfois, on vous demandera de boire un peu pour prouver que c’est bien ce que c’est supposé  être. Parfois on passera voutre bouteille/biberon dans un détecteur, ce qui peut prendre un peu plus de temps et parfois beaucoup, si la machine trouve votre lait bio suspicieux.

Pensez a faire boire votre enfant souvent, on se déshydrate beaucoup en avion.

Musardise et busy bags

On est d’accord, mieux vaut prévoir de quoi occuper votre tout-petit pendant le voyage, surtout s’il est long, mais rien ne sert non plus de « gaver » son enfant d’occupations. Les moments de calme, de rêverie ou même d’ennui sont très bénéfiques au cerveau. Je suis assez réfractaire à l’utilisation des écrans pour les tout-petits. Alors généralement, je prévois des livres (l’école des Loisirs en fait de petits souples, bien pratiques) et des busy bags, mais je ne les utilise pas tous. J’adapte selon l’humeur du moment. Tant que Lynne n’est pas en demande, je la laisse musarder. Il y a tellement à voir lors d’un voyage. C’est important d’être simplement dans l' »être », et pas toujours dans le « faire ».

Quand vous voyagez seule, ça peut valoir le coup d’emporter des photos des membres de la famille qui ne partent pas avec vous. Comme on part pour 1 mois et demi, j’ai fait un petit ensemble de photos de Lynne et son papa que j’ai imprimé, plastifié et relié avec un anneau. Bien sûr, à ne pas oublier, les doudous, les peluches préférées et la couverture préférée (pratique dans l’avion où il peut faire frais à cause de l’air conditionné).

Je vous conseille de faire un tour sur le site de Mr.printables. Vous pourrez télécharger gratuitement et imprimer plein de jeux et activités : (poupées de papier, éventails de papier, marionnettes à doigts de papier – j’utilise du scotch à la place de la colle). Et voilà quelques exemples de busy bags pour 2 ans et demi que je n’ai finalement pratiquement pas utilisés lors de notre dernier voyage :

busybags

  1. un tout petit zèbre à empiler – 2. de la pâte à modeler – 3.  des bigoudis à triturer  – 4. de quoi dessiner (si vous trouvez des crayons triangulaires, ça vaut le coup, ça évite de devoir ramper sous les fauteuils pour les retrouver dans l’avion) – 5. des autocollants (dont certains sont facilement décollables, pour décorer notre place d’avion) – 6. des flash cartes (couleurs, animaux, discrimination et similarités … j’ai perforé les cartes et assemblées avec des anneaux à cliper, plus facile à manipuler et l’ouverture des anneaux est facile ) – 7. cartes imprimées et plastifiées de mises en paire, assemblages – 8. des pailles de papier à enfiler – 9. animaux dont il faut assembler tête corps et pattes.

Toutes les activités sont conservées dans des sacs de congélation. C’est pratique et on peut voir facilement ce qu’il y a dedans. Je conseille tant que votre enfant est très jeune et qu’il ne peut pas encore se gérer seul. Plus tard, on peut élaborer et faire de jolies choses comme Maëlianne. Ne sortez pas d’activités trop nouvelles… le moment du transport n’est sans doute pas le meilleur lieu pour se concentrer…

Autre astuce, je prends un morceau de toile cirée assez grand pour que Lynne s’assoit et fasse son activité dans les moments d’attente dans les aéroports. Elle retrouve ses repères montessoriens de l’espace délimité, ça lui fait sa petite zone à elle et surtout, ça isole du sol pas toujours très propre… La toile cirée se lave facilement, ne craint pas l’eau, c’est léger et prend peu de place.

 

Le jet lag : bon courage

On y coupe pas. Petit ou grand, le corps a besoin d’un moment pour récupérer du voyage et se caler sur les nouveaux horaires du lieu d’arrivée. Généralement, il faut compter entre 3 jours (si vous êtes chanceux ou que le décalage n’est pas trop important) et une semaine. Même si c’est dur pour les parents aussi, il vais rester zen au maximum et user toute notre réserve de patience. Ce n’est leur faute. Généralement, je ne laisse pas Lynne se relever en pleine nuit. Au pire, on lit des livres, mais on reste dans le lit. Et puis, il se peut que votre enfant vous demande a manger. Quand on est réveille depuis un moment, ça creuse, et l’estomac aussi a ses horaires tout chamboulé.

Voila ! Bon courage et surtout bon voyage !

N’hesitez pas a partager vos astuces…

Bilinguisme, trilinguisme, langue et language : le point à 2 ans et demi / Bilingualism, trilingualism, language and talk : what’s up at 2.5 years old

PicMonkey Collage

C’est une explosion ! Lynne est dans une période de développement linguistique intense.

Français / anglais / chinois :

L’anglais prend largement le dessus dans la parole. Ele ne parle qu’en anglais aux gens autour d’elle (sauf si elle ne connait que le version française d’un mot), en revanche, elle mixe avec moi. Mais elle sait parfaitement que je la comprends si elle me parle anglais (et mieux que quiconque). Je répète systématiquement en français ce qu’elle me dit en anglais. J’essaie parfois de la faire répéter en français. Je me rend compte qu’elle sait beaucoup de choses dans les 2 langues. On va très bientôt rentrer pour 1 mois et demi en France. Ca devrait donner un coup de fouet à son français.Elle dit des phrases et on commence à avoir des petites conversations. Elle fait semblant de lire ses livres à haute voix, en tournant le livre vers nous pour nous montrer les images. Elle est très drôle et extrêmement prévenante (quand elle n’est pas dans une phase de rébellion). Elle nous demande régulièrement si on va bien, elle dit assez spontanément merci/thank you/xie-xie et de rien/welcome/bùxie spontanément, en revanche le s’il te plait n’est pas encore régulier !

Il faut que je trouve des contes en français pour qu’elle entende d’autres voix que la mienne. Et il faut que lui propose un peu plus régulièrement de consulter son imagier (on a celui de Balthazar et Pépin) et de travailler sur des cartes de nomenclature (J’en avais parlé déjà ici). C’est le bon moment aussi pour lui apprendre des mots difficiles ou peu utilisés (elle s’amuse beaucoup à dire le nom de chacun des doigts de la main), elle retient bien.

Chinois… rien de plus à dire que dans le billet précédent, malheureusement…

Chant :

Lynne chante toujours énormément. Elle attrape son violon (à une corde ! … une longue histoire) ou sa guitare et s’accompagne pour chanter « the wheels on the bus » ou autre grand classique. Les paroles deviennent de plus en plus reconnaissables. La nouveauté, c’est qu’elle détourne parfois les paroles originales pour en inventer d’autres qui sont parfois très drôles ! Je me suis rendu compte que je le fais aussi parfois quand je lui chante une chanson…

 

Ecrit :

Elle aime toujours prétendre écrire et demande qu’on lui écrive des mots. Elle ne reconnaît pas encore les lettres et je ne cherche pas encore à travailler avec elle à se sujet… j’aimerais attendre qu’elle ait ses premières leçons avec les lettres rugeuses à l’école. Je ne voudrais pas lui enlever le plaisir de la découverte des lessons. Malgrès cela, elle commence à être intéressée par certaines lettres. Alors je lui donne le son des lettres, pas leur nom. Le son est bien plus pertinent. Après avoir appris le son des lettres, leur assemblage en mots est bien plus facile.

Mon gros travail, va être de réfléchir à la façon d’aborder le français et ses phonèmes en parallèle de son apprentissage de l’anglais à l’école. Je vais devoir travailler en lien avec son enseignante pour mettre au point un stratégie…

Lynne

This is an explosion ! Lynne is in a phase of intense development of speech.

French / English / Chinese

English is winning more and more on speaking. She speaks English only to the people around (except if she knows only the French word). She mixes with me. She knows perfectly well I can understand her even in English (and better than anyone). But I repeat systematically in French what she says in English. Sometimes I ask her if she can repeat. I realize that she knows a lot in both languages and I am sometimes very surprised. We are going to go back to France for 1.5 month. I hope it will  give a big kick to her French. She says some sentences and we can have some small conversations. She pretends reading aloud her books to us. She is very funny and very aware and caring for people around her. She asks often if we are ok. She says rather spontaneously merci/thank you/xie-xie and de rien/welcome/bùxie but please is rather forgotten…

I need to find some CD telling stories in French. So she can ears other voices than mine. And this is the time we need to read more picture books to learn vocabulary. No problem with hard words, this is the moment they memorize everything.

Chinese…. no more to say than the previous post, unfortunately…

Singing

Lynne always sings a lot. She takes sometimes her (one string… yes a long story) violin or her guitar and « plays » while singing

The wheels on the bus or other big hits… Words are more and more accurate. She changes sometimes the lyrics and invents new meaning which are sometimes really funny ! I just noticed that I do that also when I sing to her.

Writing

She still likes to pretend writing and asks a lot to write some words for her. She does not recognize letters yet and I do not wish to work on this either. I would like her to have her first lessons next year at school with sand paper letters. I do not want to take away the excitement of the class materiel. But as she is interested sometimes in some letters, I give her their sound. Not their name.Sound makes more sense. After knowing the sound of letters, it is much more easier to gather them to read words.

My big work will be to think about how I am going to introduce French reading and writing, and phonemes beside her English learning at school. I will have to work with her teacher to plan a strategy. 

Utiliser une aiguille / Threading with a needle

IMG_4288

La motricité fine de Lynne devient de plus en plus précise. Aujourd’hui, je lui ai proposé d’utiliser une aiguille pour enfiler des boutons de bois sur un fil en coton. J’ai choisi une grosse aiguille à laine en métal, pas en plastique. La pointe est arrondie, il n’y a pas vraiment de risque de se piquer. Je lui ai cependant montré qu’il fallait être attentive car on peut quand même se faire mal si on manipule mal ce petit objet pointu (elle a souvent besoin de bouger ou de danser.. ce qui n’est pas forcément une bonne idée avec une aiguille…).

As Lynne’s fine motor skill is improving, I proposed her to use a real needle to thread wooden buttons. I chose a big needle for wool. Not a plastic one. The end is not sharp and there is not much risk to sting yourself. But I showed her she had to be aware for you still can hurt yourself if you use it in a wrong way (sometimes she needs to move or dance around… not a good idea with a needle…). threading buttons

Lynne s’est déjà essayée à diffent types d’enfilages depuis qu’elle est plus jeune. Elle a enfilé des pailles de papier et des perles de bois (sur chenille cure pipe comme voit son bracelet vert sur la photo ou sur ficelle à extrêmité solidifiée). En outre, elle possède une jolie petite souris en bois à faire passer dans les trous d’un morceau de fromage. Mais l’aiguille, c’est autre paire de manches…

Lynne already worked on different types of threading. She threaded paper straws and wooden beads (on pipe cleaners, as you can see her green bracelet on the photos, or on string with hard end). Besides, she has a cute mousse to fit in the holes of a wooden cheese. But the needle is another story…

20160306_134550

Outre le fait d’accroître la nécessité de vigilance, l’utilisation de l’aiguille permet de travailler la préhension fine, le sens du toucher et la coordination main/oeil. C’est un travail fin et difficile pour les petits doigts. Bien que les trous des boutons étaient assez larges, j’ai été très surprise de l’aisance avec laquelle Lynne a pu tenir et manipuler l’aiguille et enfiler tous les boutons.

Using needle pushes you to be more careful, but also to work on fine grasp, hand sensory and eye/hand coordination. This is a hard work for small fingers. Even if the holes of the buttons were quite large, I was surprised of the ease and dexterity with which Lynne held and manipulate the needle and threaded all buttons. 

threading buttons2