Projet nature 2 : … sacrifice floral…

fleur

J’accorde une grande importance à sensibiliser Lynne à la nature qui nous entoure et à l’éveil des sens en général (je trouve que l’on oublie souvent l’importance du corps et des sens dans nos sociétés un peu trop cérébrales)… Nous regardons beaucoup les plantes, insectes et petits animaux lors de nos promenades. Mais hors contexte, dans la maison, observer une plante isolée prend une toute autre dimension.

Cette petite activité complète notre projet d’observation du développement d’une plante à fleur dont j’ai parlé dans le billet précédent (ici). Si Lynne tripotait la plante, elle n’aurait certainement pas pu se développer jusqu’au bout et avoir des fleurs (ce qui était le but). Donc pour palier à la frustration des petits mains, j’ai décidé de lui donner à explorer librement une autre plante.

J’ai donc acheté une petite primevère à 1$… j’ai demandé à Mère Nature de m’excuser d’avance pour le sacrifice que je m’apprêtais à faire et j’ai donné la plante à Lynne … L’apprentissage passe souvent (forcément ?) par la déconstruction, le décorticage. Alors, bien entendu, la pauvre primevère a fini un peu mal en point (mais j’ai réussi à la réanimer !) Il y avait beaucoup de choses à exprimenter et sentir : observer les couleurs et les formes, toucher les fleurs et les feuilles, la texture du terreau (différente de la terre), sentir les parfums de terreau et de fleur, jouer à emboiter pot et cache-pot, sortir et rentrer la motte de terre (et un petit exercice de motricité fine au passage…) …

 

Je trouve très amusante l’habitude de Lynne de s’assoir dans son plateau d’activité. C’est un comportement  intéressant… comme un besoin de délimiter son espace d’activité… Faut-il y voir l’illustration de la nécessité du tapis d’activité décrit par Maria Montessori ? Depuis ces photos, j’ai acheté un tapis. Il faut que je regarde si Lynne continue de s’installer dans le plateau ou pas…

Publicités

Projet nature : … et une jolie fleur apparaît…

plante

Petit projet Nature, le pendant floral à notre cantine pour les oiseaux et écureuils.

Une plante à bulbe (Whitepaper Narcissus), parce que c’est la saison et qu’on peut la garder à l’intérieur. La planter, la regarder pousser un peu tous les jours, découvrir les jolies fleurs sortir et sentir les parfums…

J’ai planté le bulbe et arrosé la plante. Lynne a juste observé. Au printemps, j’installerai des pots dans le jardin où elle pourra participer.

L’ivresse des hauteurs

Lynne a jusqu’à présent plus exploré les mouvements du corps dans sa globalité que la motricité fine. Elle n’est globalement pas très patiente pour les activités de coordination oeil/main. En revanche, elle est toujours en mouvement, elle s’est redressée et a marché assez tôt, elle monte et descend les escaliers, à présent, elle court et danse dès qu’elle entend 3 notes de musique.

En ce moment, elle est dans sa période d’escalade : son marche-pied (2 marches), ses petites chaises, sa table, son cheval à bascule… tout est bon pour grimper.

Ce weekend, elle s’est attaqué à plus lourd : l’escabeau de bricolage.

échelle

échelle2

Après avoir attentivement regardé son père bricoler en hauteur, elle s’est jeté sur l’éhelle pour l’imiter, dès qu’il en est descendu. Nous étions à proximité, alors nous l’avons laissée faire et nous l’avons observée, assez impréssionnés…

Du coup, depuis, je lui installe l’escabeau au cours de la journée tout en restant à côté. Avec la pratique et quelques explications, elle sait à présent le descendre toute seule.

Elle n’est jamais tombée de ses escalades, alors qu’elle tombe facilement en marchant ou courant et se fait souvent des bosses ! Elle est sans doute plus concentée et attentive. J’ai confiance. Je reste proche, prête à intervenir, mais je la laisse libre de ses mouvements et de ses prises de risque. C’est important, ça, la prise de risque pour les enfants. Pour développer la confiance en soi. Pour savoir ce que l’on est capable de faire ou pas. Pour progresser. Et c’est important de les laisser prendre des risques pour leur montrer que l’on a confiance en eux et en leurs capacités.

En cuisine : éplucher des épis de maïs

Lynne fait de grosses crises dès que je commence à cuisiner… elle pleure, s’accroche à mes jambes…. En fait, elle veut juste participer. L’ennuyant, c’est qu’elle est encore petite et ne possède pas encore la dextérité nécessaire aux gestes de base des bébés cuisiniers. Alors, pour l’instant, je la laisse patouiller dans les légumes qui trempent, toucher les pelures d’oignons et de pommes-de-terre… elle met tout à la bouche, elle découvre goûts et textures.  L’autre jour, je lui ai donné des épis de maïs encore pourvus de leurs feuilles. A ma grande surprise, elle les a tous magnifiquement épluchés avec une grande concentration !

Notre cuisine est plutôt petite et pas vraiment fonctionnelle (peu d’espace de plan de travail, et une table type bar, toute petite), alors je réfléchis à la meilleure façon d’intégrer Lynne, mais pour l’instant, ce n’est pas encore ça…

maïs

Xīnnián hǎo ! 新年好 !

Bonne année du mouton !

chinese NY

Ce soir, nous avons fêté le Nouvel An chinois chez nos amis Lin et Bo. Bo avait préparé pas moins de 10 plats ! Autant vous dire que nos estomacs sont pleins. Lynne s’est particulièrement régalée avec les lotus et les boulettes de riz. Elle a reçu la traditionnelle petite enveloppe rouge contenant des billets et une orange (la prononciation du mot orange s’apparente à celle du mot chance).

Le calendrier chinois (globalement le même depuis le premier siècle avant J.-C.) est luni-solaire, ce qui explique pourquoi la date varie d’une année sur l’autre (entre fin janvier et fin février). Des cycles de 12 années se succèdent, chaque année étant associée à un animal et un élément (métal, eau, bois, feu, terre). Nous quittons l’année du cheval  de bois pour entrer aujourd’hui dans celle du mouton (ou chèvre) de bois aussi. Avec ce premier jour de l’année débute la fête du printemps qui se terminera dans 15 jours, avec la fête des lanternes.

chinese NY2

恭喜發財 !

Joie et prospérité à tous !