Potty, c’est parti ! / Toilet learning in progress

IMG_4252

Il y a 3 semaines exactement, Lynne m’a dit un matin qu’elle voulait mettre une culotte. Depuis, elle ne met plus de couche, à part pour la sieste et pour la nuit.

Vous vous souvenez de mes questionnements sur comment savoir quand commencer l’apprentissage de la propreté (voir ici) ? Lynne utilisait déjà le pot de temps en temps depuis longtemps et j’avais peur de louper le signal de démarrage, la période sensible… Ben voilà, elle s’est chargé de me donner une réponse claire.

Je sais que son corps n’était pas totalement prêt à se contrôler (l’école recommande d’attendre que l’enfant fasse régulièrement pipi et caca sur le pot avant d’enlever les couche pour ne pas mettre l’enfant en situation d’échec). Mais son esprit est très déterminé et finalement, je n’ai fait que suivre sa volonté.

Bien sûr, il y a parfois des accidents. Mais globalement, ça se passe très bien. On lui rappelle fréquemment (pas trop non plus, les petits peuvent se retenir presque 2 heures) d’aller sur le pot. Elle est très fière de nous montrer ses « créations », même si nous nous contentons juste de sourire avec elle. Pas de récompense, pas de bravo. Sa propre satisfaction à maitriser une nouvelle étape est largement suffisante en elle-même. On lit beaucoup au pot, parfois très longtemps. Souvent, elle veut vider elle-même son pot dans le grand WC et le nettoyer dans le lavabo (nos pots sont en 2 parties pour faciliter le nettoyage). Il est important de bien expliquer et veiller à ce qu’elle s’essuie bien (il y a un petit panier avec des carrés de papier toilette à côté du pot et elle met les papiers souillés dans les grands WC et tire la chasse) et qu’elle se lave les mains (elle peut le faire en toute indépendence, tout est à sa portée).

Au début, elle preférait s’assoir sur les WC des grands. J’ai donc acheté des réducteurs de toilettes. Mais maintenant, elle préfère ses pots.

En cas d’accident, ben on dit juste « oh, tu es mouillée/ il y a un petit caca dans cette culotte. Viens, on va se changer ». Elle va au pot, me donne ses habits sales ou les met dans son panier de linge sale si on est dans sa chambre. Elle s’essuie, et choisit une culotte propre dans le petit panier à côté de son pot. On garde des serviettes en accès facile. Mais il n’y a plus guère d’accidents de pipi. En revanche, un peu plus de caca car parfois, elle ne veut pas interrompre son activité.

Nous n’utilisons pas de « training pants ». J’en avais acheté un lot de 3 il y a longtemps, mais Lynne ne veut pas les mettres. Elle préfère de loin ses culottes colorées. Son école conseille de ne pas les utiliser pour ne pas fausser le sentiment d’être mouillé. Honêtement, en cas d’accident, le taining paint ne retient pas grand chose. Mais c’est vrai qu’il y a quand même moins à nettoyer par terre.

Finalement, tout est assez simple. La pochette d’habits de rechange a pris la place des couches quand on sort. Et j’ai trouvé un pot de voyage très pratique dont je vous parlerai prochainement.

Cette nouvelle étape arrive en même temps qu’une explosion de langage. Elle fait vraiment grande maintenant ma petite fille !

Mise à jour : 1 mois après avoir commençer l’apprentissage de la propreté, les couches de la sieste sont sèches. Elle arrive maintenant parfaitement à sentir quand elle a besoin d’aller aux toilettes et à se retenir. Elle se relève du lit si elle a besoin. Elle a franchi cette étape où elle ne veut plus se laisser aller, même si elle porte une couche. Depuis 2 jours, elle a décidé de rester en culotte pour la sieste. Nous conservons la couche seulement pour la nuit.

Mise à jour 2 : quelques jours apres avoir demandé à ne plus porter de couches pendant la sieste, Lynne a demandé de passer la nuit en culotte. Je l’ai écoutée, après tout, c’est elle qui connaît le mieux son corps. Il y a eu 1 accident la premiere nuit. Et plus rien depuis. Si elle a envie en pleine nuit, soit elle m’appelle, soit elle y va seule. Même le voyage pour la France s’est très bien passé, sans accident du tout. En tout, l’apprentissage de la proprete nous aura pris un mois et demi, avec assez peu d’accidents (pas tous les jours en tout cas) probleme et sans stress. Comme quoi, quand l’enfant est prêt, tout se passe bien.

◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊

One morning, 3 weeks ago, Lynne told me she wanted to wear an underwear. Since, that day, she does not wear diaper anymore except for nap and night.

Do you remember my questions about toilet learning (see here) ? Lynne had been using potty from time to time but did not seemed much interested and I was afraid to miss the right moment, the sensitive period. Well, she finally gave me a clear signal. 

I know her body was not completely ready to control her functions (her school advises to wait until the child goes regularly pee and poop on the potty before taking the diapers away to avoid any failure feeling). But her mind is strong and I just followed her will.

There are sometimes accidents. But it goes globally very well. We remind her to go potty from time to time (not too often, toddler can hold for 2 hours).She is very proud to show us her « creations », even if we try just to smile or rejoice with her without any « good job » or award. The satisfaction to master a new step in her own body function is her reward. We read a lot when on potty, sometimes for a long time. Most of the time, she wants to throw what is in her potty in the big toilet and clean it in the sink (our potties are in 2 parts for an easy cleaning). It is very important to explain why and how she needs to wipe herself (there is a little basket with sheets of toilet paper near her potties, she throws them directly in the big toilet and flushes) and to wash her hands (everything is accessible, she can handle herself).

At the beginning she wanted to seat on the big toilet. I bought small learning toilet seats, but now, she prefers to go back on the potty.

In case of accident, we just say « oh, you are wet/ there is poop in your underwear. Le’ts go change everything. » She goes to potty, she gives me her dirty clothes, or put them in her hamper when we are near her bedroom. She cleans and choose a new underwear in the little basket near each of her 2 potties. There is not much pee accident anymore, but poop sometimes, as she is too busy to stop what she is doing to go potty.

Actually, it is rather simple. The pocket of spare clothes took over the pocket of spare diapers when we go out. And I found a very useful travel potty that I will post about very soon. 

This new step comes with an explosion of language. She is now so big my little girl !

Update : 1 month after beginning potty training, nap time diapers are dry. Lynne can perfectly now control herself and she passed this step when they do not want to be went even if they wear a diaper. 2 days ago, she asked to go to nap with underwear. So now diapers are only used for night.

Update 2 : few days after asking to take away diapers during nap, Lynne asked to stay just in underwear for the night. I listened to her. After all it’s her body, she knows better what she is able to do. First night she had an accident. Second night she called me to go potty in the middle of the night. Since then, no more accident. Either she calls me or go by herself. We did not have any accident during our trip to go to France either. I am rather impressed.  I think it was pretty quick ! Potty learning took us 1.5 month with quite few accident (not every day). I just prepared environment and took it relax and natural. I guess when the child is ready, everything goes smooth…

Publicités

Tourner autour du pot / Potty or not potty

IMG_3679

J’y vais ou j’y vais pas ?

Depuis que Lynne a 13 ou 14 mois, j’ai amenagé un coin « pot » dans la salle de bain du haut et dans les toilettes du bas. Juste pour qu’elle s’habitue à la chose. Un pot (en deux parties pour un nettoyage facile), du papier toilette, un tapis moelleux, un panier de livres, des images au mur. Lynne a fait son premier pipi spontané au pot à 15 mois. Selon Maria Montessori, la période sensible pour l’apprentissage de la propreté se situe entre 12 et 18 mois (ce qui est jugé trop tôt par certains médecins). Je me suis dit, chouette, pile poil dans les cordes et ça va faire des économies de couches, ça (voir ici) ! Que nenni !

Depuis, bien qu’elle ait accès sans restriction au pot (même durant les vacances en France ou en Chine, ou dans sa communauté enfantine), y a des périodes ou ça l’intéresse, puis d’autres où elle ne veut pas en entendre parler. Des pipis, quelques cacas, mais rien de consistant (si je puis m’exprimer ainsi sans mauvais jeux de mots ! ;)). En revanche, elle est très intéréssée lorsque je vais aux toilettes. Elle vient avec moi et veut tout voir. Il ne vaut mieux pas tirer la chasse avant que mademoiselle ait fait son observation et ait dit au revoir… je ne sais pas si vous avez déjà eu quelqu’un qui vous reluque le derrière pendant que vous vous soulagez, mais c’est une drôle d’expérience…

Should I stay or should I go now ?

Since Lynne is 13 or 14 months old, I set up a potty station in the upstairs and downstairs bathrooms. Just for her to get use to that. A potty (in 2 parts, easier to clean), paper toilet, a comfy rug, a basket of books, some pictures on the wall. Lynne spontaneously went potty for the first time when she was 15 months old. Maria Montessori observed the sensitive period for potty learning between 12 an 18 months (which is judged too early by some doctors). I thought, great, right on time, and it is going to save a lot of diapers ! But no !

Since, even if she can freely access to her potties (even when we were in France or in China, or in toddler community), there are periods she is interested to go, and others she does not want to ear about it. Pees, some poops, but nothing very consistent (no joke !;)). Therefore, when I go to toilet, she always come with me and she is super curious about everything. She wants to see everything. I cannot flush before she checked and wave goodbye… I do not know if you already experienced someone staring at your touchy while you do what you have to do, but i is quite unusual…

On dirait, comme pour beaucoup de ses apprentisages, qu’elle sait faire, mais que ça ne l’interesse pas. Je me dis que ça ne doit pas être le bon moment, alors je propose et je la laisse décider… Je ne veut pas la forcer, je veux qu’elle fasse les choses naturellement, de sa propre initiative au moment où elle se sent prête. A ce sujet, vous pouvez lire cet article toilet learning versus toilet training qui explique très bien qu’un apprentissage dirigé par l’adulte et non par l’enfant peut avoir des conséquences ultérieures. Mais je n’arrête pas de me demander si j’ai loupé quelque chose… Est-ce que j’ai raté sa période sensible ? Doit-on attendre que l’enfant aille de lui même au pot ou faut-il commencer l’apprentissage dès qu’il commence à s’y intéresser ? Selon la communauté montessori de Lynne, il faut que j’attende qu’elle y aille d’elle même de manière plus régulière avant d’enlever les couches, sinon, elle risque d’avoir un sentiment d’échec si elle se souille trop souvent sans pouvoir se contrôler suffisamment. Je suis perdue en la matière ! Mais il est vrai que pour que pour que le passage au pot soit un succès, il faut que l’enfant soit pleinement conscient de son corps et soit capable de le controler. Par ailleurs, il faut aussi qu’il soit parfaitement capable de se dévêtir et de se rehabiller seul, ce qui n’était pas le cas il y a quelques mois. J’ai observé quelques étapes dernièrement dans le développement de la conscience de ses fonctions corporelles : d’abbord elle me signalait qu’elle voulait faire pipi ou caca, mais c’était après avoir fait. Puis elle a eu conscience du moment où elle était en train de faire. Maintenant, elle arrive parfois à me dire avant qu’elle ne fasse. Cela dit, elle n’a pas envie de faire sur le pot.

Actuellement, quand elle veut aller au pot, le moment privilégié est juste avant d’entrer le bain, quand elle est déjà toute nue, et que le chauffage tourne à fond. Parfois, elle s’assoit juste sur le pot pour lire ses livres, ou pour que je lui fasse la lecture… Au depart j’avais mis à côté du pot un panier avec des culottes pour éveiller sa curiosité…mais comme elle n’est pas prête pour franchir le pas, je les ai retirées. Mieux vaut attendre qu’elle aille régulierement sur le pot pour lui laisser libre accès aux culottes et éviter les frustrations de toutes parts.

Tout conseil est bienvenu. Affaire à suivre …

It looks like a lot of her learning, she knows how to do but she is not interested. I guess it is not the right moment. So I propose and I let her decide. I do not want to force her, I want her to start when she is ready for it. Here is an article about toilet learning versus toilet training which explain how the training lead by the adult can have consequences compare to a learning lead by the child. But I keep wondering if I missed something… Did I missed the sensitive period when she was 15 months ? Should I have pushing her a bit ? Was I supposed to start to potty teaching her as soon as she showed signs of interest or should I wait for her to be more consistent in her will to go to the potty ? Her Montessori toddler community tell me to wait. Otherwise she might feel like a faillure if she wet herself too often without being ale to control enough her body function.  I feel lost ! To be able to go potty, the child needs to be aware of her body and to be able control it. She also needs to be able to dress and undress herself completely autonomous. I observed lately some new stages in the development of her body functions awareness : first she was telling me she wanted peeing or pooping but it was after, then she was telling me this as she was doing it. Now she sometimes can tell me before she does it. But still, she does not want to do it on potty.

Now, when she decides to go potty is just before bath (I have to propose she rarely does it by herself). She is already naked and the room is warm. Sometimes, she will just sit and read books. At first, I put a basket with underwear, but I took it away. I think it is wiser to wait until she goes more consistently potty.

To be continued. All advise welcome. 

En attendant, voici quelques lectures. Here are some books to help

Pour les parents / For parents :

41XIcE+AmIL._SY344_BO1,204,203,200_

Pour les enfants / For children :