Terreur nocturne / Night terror

10611287_1909409215951063_1241085967_n

Avez-vous déjà été témoin d’une terreur nocturne ? Je pense que c’est aussi terrifiant pour l’adulte qui y assiste pour la première fois que pour l’enfant qui le vit !

Il y a quelques temps, alors que Jie est en Chine, Lynne s’est mise à hurler au milieu de la nuit. Je suis allé à sa chambre. Alors que j’essayais de la prendre dans mes bras pour l’apaiser, elle a commencer à se débattre et me repousser en criant encore plus fort. J’ai essayer de lui parler et lui demander si elle avait mal quelque part, de chanter une berceuse. Elle a sauté de son lit et s’est mise à courir partout, en essayant de s’échapper et de se cacher en criant pendant 20 minutes. Visiblement, elle me voyait mais ne me reconnaissait pas. Je personnifiais quelque chose qui la terrorisait.

J’avais peur qu’elle finisse par tomber dans les escaliers, alors je l’ai bloquée dans la salle de bain. Elle se cachait dans la baignoire, derrière les rideaux. J’ai décidé d’appeler son père en Asie (forcément, ces trucs là arrivent toujours quand on est seul…). Quand elle a entendu le son du video chat et la voix de Jie, elle s’est calmée et est venur s’assoir sur moi. Je crois bien qu’elle s’est reveillée à ce moment. Après elle était parfaitement calme. Mais elle a eu beaucoup de mal à se redormir et j’ai dû laisser une lumière (ce que je ne fais jamais) car elle avait peur du noir.

J’ai recherché des informations sur le sujet et voici une définition de la terreur nocturne par la clinique Mayo « Les terreurs nocturnes sont des épisodes de hurlements, crainte intense et débattement alors que encore endormi.Elles sont souvent couplées avec le somnambulisme. Comme le somnambulisme, les terreurs nocturnes sont considérées comme une parasomnia – occurrence indésirable pendant le sommeil. Bien que plus fréquentes chez les enfants, elles peuvent aussi toucher des adultes. Les épisodes durent généralement de quelques secondes à quelques minutes, mais ils peuvent durer plus longtemps. Les terreurs nocturnes sont relativement rares, et ne touchent qu’un petit pourcentage d’enfants – le plus souvent entre l’âge de 4 et 12 – et un plus petit pourcentage d’adultes. Bien qu’effrayantes, les terreurs nocturnes ne sont généralement pas une cause de préoccupation. »

Il n’y a apparemment pas de conséquences aux terreurs nocturnes. Elle arrivent souvent lors de grosse fatigue ou d’un changement de situation (papa n’est pas là). Lynne se souvenait d’avoir pleuré et couru.

J’avais déjà suspecté un léger somnanbulisme chez elle, quand elle se réveille en pleine nuit qu’elle ne veut se recoucher qu’après être descendue, généralement vers la porte d’entrée. Mais cette fois, c’était vraiment terrifiant de la voir coincée dans sa peur et de ne pouvoir rien faire pour l’en sortir !

◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊

Have you ever experienced a child night terror ? This might be as frightening for the parent who see it for the first time as for the child who lives it…

A little while ago, as Jie was traveling in China,  Lynne started screaming in the middle of the night. I went to her room. As I tried to take her in my arms to calm her down, she started fighting and pushing me hard, yelling even louder. I tried to talk to her, to ask her if she was in pain, sing a lullaby, she just jumped out of her bed and ran around, hiding from me, trying to escape, still screaming in terror for 20 minutes. She was seeing me but she could not recognize me. It looked like I was representing something that was terrifying her.

I was scared she would fall in the stairs so I finally blocked her in the bathroom where she hid in the bathtub behind the curtains. I decided to call her dad in Asia for 2 (yes, sure, those things have to happen when you are just by yourself …). When she heard the sound of the video chat and the voice of Jie, she calmed down and came to seat on me. I guess she woke up at this moment and was perfectly calm after that. But going back to sleep was hard and (very) long and I had to let a light on.  

I checked for some info about this episode. Here is a definition by the Mayo clinic « Sleep terrors are episodes of screaming, intense fear and flailing while still asleep. Also known as night terrors, sleep terrors often are paired with sleepwalking. Like sleepwalking, sleep terrors are considered a parasomnia — an undesired occurrence during sleep. Although sleep terrors are more common in children, they can also affect adults. A sleep terror episode usually lasts from seconds to a few minutes, but they may last longer. Sleep terrors are relatively rare, affecting only a small percentage of children — often between ages 4 and 12 — and a smaller percentage of adults. However frightening, sleep terrors aren’t usually a cause for concern. »

There are no consequences to night terrors. They often come when the child is very tired or when there is a change of situation (dad is not here). Lynne remembered to have cried and ran. I already suspected for some times she could be sleepwalker as she sometimes woke up during the night to go downstairs, mainly going to the door house, then satisfied let us get her back to her bed… But, this time, that was really frightening and painful to see her trapped in her terrifying terror.

Publicités

3 réflexions sur “Terreur nocturne / Night terror

  1. E a eu trois épisodes de la sorte, mais il n’était pas chez moi quand ça s’est passé. Mais comme c’était impressionnant, la première fois son papa a appelé les urgences qui lui a donné des conseils que je garde en mémoire au cas où!

    J'aime

    • J’étais aussi à 2 doigts d’appeler 911… mais j’ai appelé Jie d’abord et du coup, elle est sortiede sa terreur. Quels sont les conseils que tu as reçus ?

      J'aime

      • Le conseil principal que les urgences ont donné c’est de ne pas réveiller l’enfant parce que ça serait trop violent comme réveil. Aussi de s’assurer qu’il est en sécurité, et de ne pas trop réagir après cet événement pour pas qu’il ressente notre peur et ait peur de se rendormir.
        Pour E, il a surtout beaucoup transpiré et tremblé, crié aussi…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s