Une école Montessori de l’intérieur

Comme je vous en avais parlé ici, depuis la rentrée scolaire, j’ai la grande chance d’avoir intégré une école Montessori. Je vous en dis un peu plus aujourd’hui. Cette école est selon moi un véritable paradis pour les enfants et je suis extrêmement heureuse d’y travailler et de savoir que Lynne aura l’immense chance de faire sa scolarité dans une tel environnement.

Je n’ai pas d’expérience d’autres écoles Montessori et je n’ai pas encore de formation particulière, si ce n’est mon intérêt personnel et ma petite expérience quotidienne, alors je ne peux vous parler modestement que de ce que je vis dans mon école et de mon interprétation de cette pédagogie géniale.

PicMonkey Collage

L’école

Loin du modèle régalien français, les Etats-Unis, sont moins frileux en ent terme de diversité scolaire et les écoles Montessori ne sont pas rares, ici autour de Saint Louis (Missouri). L’école où je travaille est accréditée AMI (Association Montessori Internationale, créée en 1929 par M.Montessori elle-même), gage de qualité de l’enseignement.

L’école occupe une ancienne maison, nichée dans un grand espace de verdure bordé de bois. Les enfants sont libres grimper aux arbres, de fabriquer des cabanes et sont dehors par tous les temps (à part les tout-petits). Jouer dans la boue les jours de pluie est un véritable régal pour eux et comme dit le proverbe suédois « il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais habits ». Il y a un potager et un poulailler de pondeuses dont s’occupent les plus grands. Les oeufs peuvent être achetés par les parents.

De gros projets sont sur le point de voir le jour (étendre l’accueil aux plus jeunes et aux adolescents, rénover et créer de nouveaux bâtiments), mais aujourd’hui, l’école est une petite structure qui accueille près de 150 enfants de 2 ans et demi à 12 ans : La maison des enfants (2,5 ans à 6 ans), la classe élémentaire cycle 1 (lower elementary : 6 ans à 9 ans) et la classe élémentaire cycle 2 (upper elementary : 9 à 12 ans).

PicMonkey Collage3

 Inventaire à la Prévert de la pédagogie Montessori

Maria Montessori (1870-1952), première femme médecin d’Italie, a passé sa vie a travailler auprès d’enfants. A partir d’observations très scientifiques, elle a élaboré un système éducatif : une philosophie de vie et un matériel d’apprentissage extrêmement réfléchi, précis et très élaboré.

La pédagogie montessori insiste en tout premier lieu sur le respect de l’enfant. L’enfant est un individu à part entière et non un sous-homme dont on doit façonner l’esprit. Le but n’est pas de formater des cerveaux, mais d’épanouir des êtres humains, libres, dans toute leur singularité et leur diversité. Pour Maria Montessori, offrir aux enfants bienveillance, respect, paix et harmonie mène à l’émergence d’adultes responsables et eux-mêmes respecteux de leur prochain et de leur environnement. Utopie ? Ben non, l’enfant est tout simplement l’adulte de demain. C’est en lui que réside la solution pour un monde meilleur.

Toute activité chez un petit enfant répond à son besoin impérieux de construction et de développement. C’est pour cela que l’on parle de « travail » et non pas de jeu, même pour un tout-petit. Ce mot permet en outre de souligner l’extrême importance des actes enfantins, trop souvent incompris et sous-estimés par l’adulte.

Maria Montessori a observé chez l’enfants plusieurs phases naturelles de développement à partir desquelles elle a fractionné sa pédagogie:

  • La période du nido (le « nid »): de la naissance à 18 mois (marche assurée). Un cocon de douceur, la plupart du temps développé au sein de famille, ou si vous avez de la chance, dans une crèche spécialisée (coucou, Delphine !)
  • La communauté enfantine : de 18 mois à 3 ans (je vous en parlerai quand je ferai un article sur la communauté enfantine de Lynne)
  • La maison des enfants : de 3 ans à 6 ans
  • l’école élémentaire : de 6 ans à 12 ans (parfois découpé en 2 cycles)
  • les adolescents : de 12 à 18 ans
  • les jeunes adultes : concernés par les études universitaires

De la naissance à 6 ans, l’enfant traverse des périodes sensibles où toute son attention est focalisée sur l’acquisition d’une compétence particulière (mouvement, langage, sens de l’ordre, développement des sens, …). L’enfant absorbe de façon naturelle et sans effort. Mais si l’enfant ne trouve pas de quoi répondre à sa période sensible, celle-ci passe et l’acquisition de la compétence ne pourra se faire qu’au prix d’un apprentissage laborieux.

De 6 à 12 ans, l’enfant à besoin de rapports avec le monde, d’élargir son champ social. Il entre par ailleurs dans une phase de concept et d’abstraction. Il développe son sens de la morale et de la justice.

Maria Montessori n’a malheureusement pas eu le temps de développer sa pédagogie pour les adolescents et n’a établi que de grandes lignes directrices.

L’enfant est au coeur de l’apprentissage montessori. Il est responsable de lui même et de ses apprentissages. Une classe montessori, ce n’est pas un enseignant qui transmet des connaissances à un groupe d’enfants, ce sont des enfants qui construisent leur enseignement propre, guidé par un éducateur. D’ailleurs, les enseignants sont appelés guides. Leur travail consiste à s’effacer le plus possible et guider l’enfant vers l’autonomie. Leur plus grande tâche est d’observer. Observer pour comprendre  l’enfant, et savoir s’il est prêt à recevoir tel ou tel apprentissage.

Les classes reposent généralement sur des cycles de 3 ans (3 ans-6 ans, 6 ans-9 ans et 9 ans-12 ans). Le mélange des âges est bénéfique à tous :

  • les enfants ont le temps de développer  et approfondir leurs compétences selon leur propre rythme. Quand un enfant intègre un savoir au moment où il est prêt à le recevoir, il y a fort à parier que l’assimilation se fait sans gros effort et de manière durable.
  • les plus jeunes bénéficient de l’expérience des plus grands (il est indiscutable qu’un enfant apprend plus d’un autre enfant que d’un adulte), et les plus grands deviennent des modèles et de petits « maîtres » qui renforcent leurs connaissances en les transmettant et développent leur sens de la responsabilité et de l’empathie (prendre soin des plus jeunes).

L’enfant apprend par ses sens. L’importance de la main en particulier est primordiale. Maria Montessori a donc élaboré un matériel d’apprentissage dont des générations d’enfants ont validé le génie. Chaque notion et concept se transmet grâce à la manipulation de matériel concret. Ce matériel répond à des normes très précises. En matériaux nobles (bois, verre, métal…), isolant une seule idée (difficulté) à la fois et intégrant un contrôle d’erreur (pour pouvoir être utilisé de façon autonome par l’enfant). Les plus grands du cycle élémentaire utilisent de moins en moins de matériel et manipulent plus l’abstraction. J’essaierai d’écrire un article pour vous donner une idée du matériel utilisé.

PicMonkey Collage4

Il n’y a pas de cour magistral (excepté la série des 5 grands récits de l’humanité), puisque l’enseignant suit le rythme propre de chaque enfant. Les savoirs sont dispensés en « leçons« . Une leçon est donnée par l’enseignant à un seul enfant ou un petit groupe d’enfants.

Dans une classe montessori, les enfants bougent. Ils sont libres de se déplacer, s’assoir ou travailler au sol sur des tapis déroulés, parler (à voix basse, bien sûr). Ils travaillent en groupe ou seuls. Contraindre un enfant à rester assis en silence, il faut bien avouer que c’est quand même contre nature…

L’enfant choisit librement ses activités (dans la palette des enseignements proposés dans la classe). Il peut demander à recevoir telle ou telle leçon (car il a vu d’autres camarades travailler) ou l’enseignant peut lui proposer. Une fois qu’il a reçu une nouvelle leçon, l’enfant peut y travailler autant de fois et de temps qu’il le souhaite.

Il n’y a pas de récompense, pas de punition, pas de système de notation. L’enfant travaille pour lui-même. C’est tout le travail subtil de l’autonomisation…. on cherche à éveiller la curiosité, un goût de la découverte et de l’apprentissage. Les enfants ne travaillent pas par ce qu’il y a un contrôle et qu’il faut avoir une bonne note, sinon papa et maman ne seront pas contents, mais parce qu’ils ont envie d’en savoir plus. Parce qu’ils sont heureux de découvrir le monde qui les entoure et ce qu’il a a offrir.

Il n’y a pas de devoirs extra-scolaires. Hors de l’école, l’enfant doit être libre de profiter de sa famille, d’activités personnelles et de s’ouvrir au monde et à la société.

On encourage systématiquement les enfants à trouver une solution à leurs propres problèmes ou à demander l’aide de leurs collègues. En cas de conflit nous encougageons les enfants à se parler. L’intervention des adultes est de préférence le dernier recours.

Une école Montessori ne sectionne pas l’enfant. Elle ne le réduit pas à un simple cerveau à remplir de savoir théorique. Elle ne s’adresse pas qu’à une seule facette de son être. L’enfant est considéré comme un tout : c’est aussi un adulte en devenir qui doit savoir trouver sa place dans la société (et qui doit par conséquent apprendre à interagir avec son prochain avec grâce et courtoisie), et qui doit savoir se prendre en charge, prendre soin de soi et de son environnement (d’où l’importance des travaux de vie pratique, les tâches ménagères quotidiennes).

PicMonkey Collage2

Ma classe

  • Des enfants de 6 à 9 ans, en élémentaire cycle 1 (lower elementary),
  • Tous les matins et tous les soirs, l’enseignante accueille et prend congé de chaque enfant, respectueusement, en lui serrant la main, et en le regardant dans les yeux, baissée à sa hauteur.
  • Ce que l’on appelle notre classe est en fait un rassemblement de plusieurs salles de l’ancienne maison, mais aussi le solarium (véranda). C’est très lumineux, chaleureux et dans son jus. J’adore !
  • Il n’y a pas de table assignée. Chaque enfant est libre de s’assoir où il veut, seul ou en groupe à partir du moment ou il travaille et ne perturbe pas ses camarades. Ils peuvent aussi choisir de travailler au sol, sur des tapis.
  • Il n’y a qu’une seule pause dans la journée (à midi), mais les enfants étants libres de bouger librement, de lire dans la bibliothèque, le besoin de se défouler n’est pas le même.
  • Tous les enfants mangent sur place (soit repas qu’ils amènent, soit commandé à l’école), dans la classe, avec l’équipe enseignante. Ils sont en charge de dresser leur couvert, de débarasser et nettoyer.
  • Les enfants doivent eux-mêmes prendre soin de leur environnement. Chacun a donc une tâche quotidienne qui change d’une semaine sur l’autre : soin des animaux de la classe, nettoyage des sols, des étagères, des tables, rangement des espaces, soin des plantes, vider les poubelles, remplir et vider le lave-vaiselle, gérer lave-linge et sèche linge (sets de table,serviettes,  chiffons…), tailler les crayons…
  • Des intervenants extérieurs dispensent des cours d’espagnol, de musique et de sport
  • Presque tous les jours, après la pause de midi, l’enseignante fait la lecture d’un chapitre de livre à voix haute pendant que les enfants déssinent, crochètent, font de l’origamie…
  • chaque enfant tient un journal où il écrit tout le travail qu’il effectue dans la journée. L’enseignante le regarde tous les soirs. Chaque semaine, les enfants ont « conférence » avec l’enseignante. C’est le moment où l’on fait le point sur ce qui a été réalisé, et où les orientations de travail à venir se dessinent.
  • Les enfants n’ont pas de leçon écrite, pas de cahiers. Ils peuvent réaliser eux-mêmes de petits livrets avec le résultat de certaines leçons, pour les garder en référence.
  • Les enfants utilisent un matériel commun (crayons -on n’utilise pas de stylos aux USA, mais des crayons, gommes, règles, ciseaux,…). S’ils décident d’amener leur propre matériel, ils doivent alors le partager avec les autres enfants. Je sais que ce fonctionnement est propre à mon enseignante, ce n’est pas systématique aux écoles Montessori.
  • Les enfants n’ont donc pas de cartable, pas de livres. Les leçons Montessori étant transmises à partir du matériel pédagogique et non par les livres. Cela ne veut pas dire que les livres sont absents, bien au contraire ! la bibliothèque est en accès libre et chaque enfant peut y passer un moment chaque jour.
  • L’enseignement mathématique est extrêmement fort… vous connaissez beaucoup d’enfants de 8 ans qui connaissent les carrés des nombres jusqu’à 76, vous ?

Mon travail

Je suis assistante de l’enseignante et le moins que puisse dire, c’est que je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! La journée est remplie sans interruption du début à la fin.

Cette année est un peu particulière car nous avons beaucoup d’enfants dans cette classe et nous sommes 2 assistantes. Une vrai bénédiction, puisque je peux apprendre de ma collègue qui a beaucoup plus d’expérience que moi. L’année prochaine, la classe sera scindée en deux.

Mon travail consiste à m’assurer que les enfants ont toujours à disposition le matériel nécessaire pour travailler, veiller au respect du matériel d’apprentissage, aider les enfants à trouver des solutions à leur problèmes, les guider à gérer leurs conflits, les aider à se mettre au travail ou les orienter, et dans certains cas travailler avec eux, parfois cuisiner avec eux, veiller au bon déroulement des tâches ménagères des enfants, surveiller la récréation, et encore mille et une petites choses… A partir du mois de janvier,  nous avons le projet de commencer des cours de français pour les enfants qui le désirent.

Voilà donc un petit tour d’horizon de mon travail et de ma compréhension de la pédagogie Montessori. J’apprends beaucoup, en pédagogie, en relationnel, en anglais et je n’ai pas fini d’apprendre !

Nhésitez pas à partager votre expérience d’écoles Montessori ou simplement vos réflexions.

 

Publicités

4 réflexions sur “Une école Montessori de l’intérieur

  1. Pingback: La communauté enfantine Montessori de Lynne / Lynne’s Montessori young child community | 琳 Chroniques d’une globe-têteuse

  2. Pingback: Un coup d’oeil dans la maison des enfants / A glance at the Children’s House | 琳 Chroniques d’une globe-têteuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s