Motricité libre / Free movement

J’ai inscrit Lynne à une série de 4 séances de babygym pour le mois de juillet, histoire d’avoir une activité régulière hors de la maison… c’est sympa, l’animatrice est très gentille et motivée, mais… mais…Ca m’a donné à réfléchir à nouveau sur les notions de motricité…

Il y a beaucoup de mouvements que les enfants ne peuvent pas réaliser sans l’aide des parents (faire des galipettes, monter et marcher sur la poutre haute, s’agripper à des barres…). Et finalement, sous couvert de les dégourdir, il me semble qu’au final, on les entrave plus qu’autre chose… J’avoue éviter au miximum les exercices que Lynne ne peut pas faire seule et je préfère la laisser explorer les éléments qui sont à sa hauteur…

I enrolled Lynne for a session of baby gym. It was a way to plan an activity outside the house during July. This is nice and the leader is motivated, but… but… It made me to think again about gross motor skill…

There are a lot of movements that children cannot do without parent’s help. And Instead of helping them, I think it just hampers them… I try to avoid as much as possible exercice Lynne cannot do by herself and I let her free to use structure she can explore by herself.

babygym

Vous connaissez le principe de la motricité libre développé dans la première moitié du XXe siècle dans l’orphelina de Loczy par la pédiatre hongroise Emmi Pickler (info en français ici et en anglais  ici) ?

Selon E. Pickler, il faudrait laisser l’enfant libre de ses mouvements spontanés, ne pas lui enseigner à se mouvoir, ne pas l’aider, ne pas le contraindre à adopter des positions qu’il ne peut lui-même exécuter seul (on ne met pas assis un enfant qui ne sait pas le faire tout seul, on n’aide pas un enfant à tenir sur ses jambes, on ne le met pas sur le ventre …). Selon E. Pickler, l’adulte qui intervient dans le développement spontané de l’enfant fragilise son corps (des jambes pas prêtes à recevoir le poids d’un corps n’apprécieront certainement pas), brouille sa coordination naturelle, lui donne de mauvais repères proprioceptifs et sensoriels (si on vous donne une béquille, que vous vous habituez à marcher avec, puis qu’on vous la retire, comment vous sentiriez-vous ?) et enfin lui donne une perception fausse de ses capacités (l’enfant pense être capable de faire telle ou telle action seul et perd sa capacité naturelle à évaluer le risque). Donc exit les trotteurs, les bouncers, les chaises pour les assoir à quelques mois….

Cela ne rend pas moins important le rôle de l’adulte qui doit créer une relation aimante et harmonieuse avec son enfant, des conditions matérielles sécurisées et favorables (voilà un pont vers la pédagogie Montessori et l’adaptation de l’environnement à l’enfant), éviter de provoquer des crispations de l’enfant (dans sa façon de le tenir, de le porter, de lui donner des soins…) pour qu’il puisse se développer harmonieusement.

On a tendance à s’inspirer de ces notions pour les bébés et on se relâche un peu quand l’enfant grandi, et pourtant … ces séances de gym sont une bonne piqûre de rappel…

loczy

Lynne teste du matériel de motricité libre, rampe, tunnel, échelle/ Lynne trying some traditional free movement structures

Do you know Hungarian pediatrician Emmi Pickler’s work about free movement, developped during the first half of the XXth century in Loczy orphanage ? (information here in English and here in French)

Pickler said you should let children free to experiment their spontaneous movements. We should not teach them how to move, not help them, not put them into position they cannot take by themselves (not sitting a child who cannot do it by herself, not holding her to walk, not putting her on belly…). For E. Pickler, when adults occur, they make children’s body weaker (when legs are not ready, they are supposed to support body’s weight), they mess with child ‘s natural coordination, they give her wrong proprioceptive sensation, and wrong idea of her own capacities (child thinks she can do things by herself and lose her ability to judge risk). So no walking chair, no bouncer, no baby chair seat ….

It does not mean adult is not important in child’s development, on the contrary…. Adult is responsible to create a loving and secure relationship with his baby, and a secure,  welcoming and helping environment (you can see here a bridge to the Montessori pedagogy and the work on the adaptation of environment).

We tend to be aware of those principles when we have a baby and forget a little bit when baby becomes a toddler… Those babygym session are a good reminder for me…

Publicités

Une réflexion sur “Motricité libre / Free movement

  1. Coucou Sophie,

    Merci pour cette chronique ( et toutes les autres que l’on suit avec beaucoup d’attention). Cette question sur le développement de l’enfant et sa motricité est très intéressante et me fait souvent réfléchir sur la « bonne » manière de faire. Merci pour ces références et ces méthodes qui pourront nous aider à prendre conscience de ce qui est mieux et plus adapté pour nos petits. Des bisous de nous 3!!!

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s