Le jour de la galette

20150106_135406

Fidèle à ma résolution de fêter toutes les fêtes des calendriers français, chinois et américain, j’ai invité mes copines mamans à venir tirer les rois.

Aux Etats-Unis, l’Epiphanie n’est pas une fête fédérale, mais, elle est célébrée quand même dans quelques coins, comme en Louisiane. Ce n’est pas du tout le cas ici.

Je me suis donc lancée dans la préparation des galettes. J’ai tapé « recette facile » sur Marmitton. Pas de jaloux, j’ai tenté une galette « parisienne » à la frangipane (ici) et une brioche (). La brioche est réputée plus difficile, alors autant assurer mes arrières…

Quelques adaptations locales :

Pas de fruits confits ni de gros grains de  sucre pour la brioche… alors, j’ai juste fait un saupoudrage de sucre blanc de cane. Je m’y suis pris bien trop tard pour faire des fruits confits.

Pas de pâte feuilletée, alors, comme d’habitude, je me suis servi de la puff pastry (pâte gonflée). Je la trouve sous forme de carrés congelés. C’est pour ça que mes tartes et gâteaux sont souvent carrés au lieu d’être ronds !

Pour la couronne, une imprimante et internet … ha, qu’est-ce  je ferais sans internet !?

Pas de fève ou sujets ! Alors j’ai mis une noix de pécan dans chaque galette à la place ! Très sérieusement, si quelqu’un peut me mettre ou deux fèves et  sujets de côté pour l’année prochaine, je vous en serais très reconnaissante. Pas les couronnes bien collantes, hein, juste les sujets.

Toujours délicat,  les conversions en cups et table spoons…

Résultat des courses :

Je ne suis pas mécontente de moi ! Les deux gâteaux ont bien plu. Je n’ai pas eu d’étranglement à cause des fèves ou sujets. La galette parisienne est assez facile à faire et sans de problème à réussir. La brioche est plus subtile… je m’en suis pas trop mal tirée. Au début, disons… mais j’ai oublié de badigeonner le dessus de jaune d’œuf et de saupoudrer de sucre. Donc je l’ai fait en cours de cuisson. Du coup, ma brioche est restée un peu trop longtemps dans le four. Elle n’a pas brûlé, mais elle s’est un peu durcie, car elle a dû s’assécher.

A refaire l’année prochaine, donc !

Bonne galette à tous !

Publicités

Une réflexion sur “Le jour de la galette

  1. Pingback: En cuisine : galette des rois briochée / Toddler cooking : king’s bread | 琳 Chroniques d’une globe-têteuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s